AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2014

24 juin 2014.

Le Valais se dote d’une « Stratégie Eau »

Pour faire face aux défis climatiques, démographiques, économiques, (...)

Pour faire face aux défis climatiques, démographiques, économiques, énergétiques et autres auxquels il devra face, le canton du Valais a décidé de se doter d’une "Stratégie Eau" qui définit les objectifs prioritaires et le cadre des mesures à prendre au cours des 10 à 15 prochaines années dans le domaine de la gestion des ressources en eau.

Dans l’introduction du rapport qu’il a remis au gouvernement valaisan, le "Comité de pilotage Eau Valais" rappelle que ce canton, grâce à ses glaciers, dispose d’importantes capacités d’eau et que grâce à ses barrages, il a la possibilité de produire une grande quantité d’énergie hydroélectrique. Autrement dit, l’eau n’est pas seulement en Valais une ressource vitale qu’il convient de protéger et de mettre en valeur, mais aussi un élément majeur de son développement.

Les principaux défis d’avenir liés à sa gestion portent principalement sur la nécessité de garantir une eau potable de qualité et donc aussi une épuration adéquate des eaux usées ; de coordonner ses différents usages agricoles (irrigation), énergétiques (force hydraulique) et touristiques (enneigement) ; de protéger les cours d’eau et les écosystèmes aquatiques dans leurs fonctions de biotopes ; et de protéger les personnes et les infrastructures contre les dangers liés à l’eau.

Les exigences dans le domaine de la gestion des ressources en eau vont s’accroître en raison, d’une part, d’une utilisation toujours plus intensive de l’eau tout au long de l’année, et d’autre part, de la plus grande fréquence de situations exceptionnelles engendrées par l’évolution du climat, qu’il s’agisse de crues ou de sécheresses.

La stratégie adoptée par le gouvernement valaisan doit permettre de gérer l’eau de façon optimale à la fois comme un élément indispensable à toute vie et un élément majeur du développement du canton. Six objectifs prioritaires ont été définis, à savoir :

- garantir pour chacun une quantité suffisante d’eau de qualité appropriée à ses activités
- prendre en compte la multifonctionnalité de l’eau afin de promouvoir son utilisation optimale
- veiller à la qualité élevée de l’eau rejetée dans les cours d’eau après utilisation •
- prendre des mesures pour protéger le lieu de vie des hommes contre les dangers naturels liés à l’eau
- prendre soin des lacs, cours d’eau et zones humides dans leur fonction de biotopes naturels
- veiller à ce que les futures générations disposent d’une eau de bonne qualité et en quantité suffisante.

Concrètement, ces objectifs vont être déclinés dans une quarantaine de mesures dont les premières, qui seront immédiatement mises en œuvre, portent sur la création d’une plateforme commune d’information cantonale sur l’eau et d’un outil offrant une vue d’ensemble systématique de l’alimentation en eau potable dans les communes valaisannes, sur l’optimisation de la protection des captages d’eau potable ou encore sur l’assainissement des anciennes décharges. (Source : État du Valais)


- Le rapport final du Comité de pilotage Eau Valais, "Stratégie eau" du canton du Valais - Défis, objectifs, lignes directrices et mesures, est disponible
sur le site de l’État du Valais




Mots-clés

Glossaire

  • Aquaponie

    Mode de production alimentaire qui conjugue la culture de plantes (hors-sol) et celle d’animaux aquatiques (aquaculture) dans un système de recirculation. Cette méthode, économe en eau, utilise les déchets de poissons comme solution nutritive organique pour cultiver des légumes. L’aquaponie permet de produire des aliments riches en protéines. Elle peut être pratiquée dans de petites unités domestiques comme dans de grandes surfaces à but commercial, en eaux douces comme en eaux saumâtres (Source : FAO).

Mot d’eau

  • Entre la ressource et la source, comment dire l’eau avec justesse ?

    " Entre l’expérimentation du chimiste qui dit clairement la composition de l’eau mais en oublie l’usage, et l’expérience des usagers qui en vivent les troubles, les dangers et les surprises, y a-t-il une place pour une épreuve de soi et du monde qui dise l’eau au lieu de ne faire qu’en parler ? " (Jean-Philippe Pierron, "La Poétique de l’eau")


Contact Lettre d'information