AccueilInfosOn en parle

4 septembre 2008.

Le SMS pour économiser l’eau d’irrigation

Des chercheurs australiens du ‘Cooperative Research Centre for (...)

Des chercheurs australiens du ‘Cooperative Research Centre for Irrigation Futures’ ont mis au point un système de messagerie par téléphone portable qui informe les agriculteurs sur la quantité optimale d’eau qu’ils devraient utiliser pour leurs cultures. Baptisé irriGATEWAY:SMS, ce système fait appel aux données météo pour mesurer le degré d’évapotranspiration de la végétation dans les différentes régions du pays. Les agriculteurs abonnés à ce service reçoivent chaque jour par SMS une valeur de référence qui leur permet d’ajuster la durée d’irrigation pour un résultat optimum.

Compte tenu des changements climatiques que connaît l’Australie, cette innovation est appelée à rendre de précieux services aux agriculteurs qui cherchent précisément comment améliorer la productivité de l’eau. Le système est facile à utiliser. L’un de ses concepteurs, Nick Car, explique ainsi que celui qui souhaite savoir exactement de combien d’eau et de combien de temps d’irrigation il a besoin peut désormais recevoir ce genre d’information « sur le champ », à côté de sa pompe.

À partir d’une série de données météorologiques comprenant la température, le vent et le rayonnement solaire, le système calcule un index d’évaporation et donne des informations plus complètes que les seuls relevés journaliers du thermomètre. Les messages sont ensuite rédigés sur mesure en fonction des paramètres climatiques particuliers de leurs destinataires. (Source : communiqué CRC IF)

Informations complémentaires sur le site www.irrigationfutures.org.au




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information