AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2009

13 octobre 2009.

Le Prix suisse des cours d’eau 2009 au canton de Berne

C’est au canton de Berne que le Prix suisse des cours d’eau a été (...)

C’est au canton de Berne que le Prix suisse des cours d’eau a été attribué cette année pour son fonds de renaturation créé il y a plus de dix ans et qui a déjà permis de soutenir quelque 450 projets de revitalisation des eaux à travers tout le canton.

Pour les quatre associations qui le décernent tous les deux ans, ce prix récompense une collaboration « exemplaire » entre des secteurs de l’économie des eaux et de la protection de la nature. Le canton de Berne injecte en effet dans un fonds spécial 10% des taxes annuelles pour l’exploitation de l’énergie hydraulique et ces montants servent ensuite à soutenir les collectivités et les particuliers qui cherchent à améliorer des habitats naturels ou à rétablir des fonctions des eaux naturelles. En une décennie, ce sont plus de 28 millions de francs qui ont été répartis sur quelque 450 projets.

Le prix a été remis à Rubigen, non loin du site de l’Hunzigenau, représentatif des efforts déployés par le canton de Berne en matière de protection contre les crues. Après les grosses inondations de 2005, le canton, les 18 communes riveraines et la corporation de digues ‘Aare-Zulg-Korrektion’ avaient lancé un projet de protection durable contre les crues de l’Aar entre Thoune et Berne.

JPEG - 9.3 ko
Confluent de l’Aar et de la Gürbe après les travaux d’élargissement et de renaturation - Photo © HYDRA

Il ne s’agissait pas seulement d’assurer l’approvisionnement en eau potable, mais aussi de revaloriser ce secteur sur le plan écologique et de renforcer son attrait comme espace de loisirs. Il a donc été prévu d’élargir le lit de la rivière partout où cela s’avérait possible et de créer des bras latéraux afin d’enrayer l’érosion et de stabiliser le niveau de la nappe phréatique, dont dépend l’approvisionnement en eau potable. (Sources : communiqués)


Le Prix suisse des cours d’eau est décerné conjointement tous les deux ans par l’Association suisse pour l’aménagement des eaux, l’Association suisse pour le génie biologique, l’Association suisse des professionnels de la protection des eaux et l’Association Pro Natura.

Il a déjà récompensé le canton de Genève (2001) pour ses actions de revitalisation de nombreux ruisseaux et rivières, la Ville de Zurich (2003) notamment pour sa production hydroélectrique respectueuse des cours d’eau, la commune de Samedan et le canton des Grisons (2005) pour le nouveau tracé de la Flaz, affluent de l’Inn, et sa revitalisation, ainsi que les deux demi-cantons de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne (2007) pour leur projet commun de renaturation de la Birse.




Infos complémentaires

hunzigenau_stahl_160

Photo © M. Stahl, TBA Bern

A Rubigen, le lit de l’Aar a été élargi de 30 à 50 m sur environ un kilomètre, ce qui a permis à la rivière de retrouver sa dynamique d’écoulement naturel. Selon les associations qui parrainent le Prix suisse des cours d’eau, l’Hunzigenau peut être considéré comme l’un des meilleurs exemples de protection moderne contre les crues, aussi intéressante pour l’homme que pour la nature.

Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information