AccueilRessourcesOutils

avril 2015.

Le Pont d’Avignon restitué en 3D avec ses 22 arches sur le Rhône

Grâce au travail mené durant quatre ans, sous l’égide du Grand (...)

Grâce au travail mené durant quatre ans, sous l’égide du Grand Avignon et du CNRS, par une communauté de chercheurs du CNRS regroupant des historiens et des archéologues, des géomorphologues et des architectes, puis des modélisateurs et des cinéastes, on peut aujourd’hui se faire une idée "virtuelle" du célèbre Pont Saint-Bénézet d’Avignon, restitué dans son paysage médiéval vers 1550, avec ses 920 mètres de long et ses 22 arches jetées par-dessus le Rhône entre la cité pontificale et le Royaume de France. Pour mémoire, ce pont, classé par l’Unesco sur la liste du Patrimoine mondial, a été construit à partir du XIIe siècle, emporté à plusieurs reprises par les crues du fleuve et définitivement abandonné au XVIIe siècle.

JPEG - 116.7 ko

Image extraite de la vidéo :
Production audiovisuelle Py-Films,
Léonard Gügi et Nicolas Nony

- Voir la vidéo sur le site du Grand Avignon







Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information