AccueilBloc-Notes

4 juillet 2020.

Le Pérou a perdu la moitié de ses glaciers

Selon un rapport de son Autorité nationale de l’eau (ANA), le Pérou (...)

Selon un rapport de son Autorité nationale de l’eau (ANA), le Pérou a perdu 51% de sa surface glaciaire durant la période 1948-2019 à cause du réchauffement climatique et de la hausse des températures. Le cas le plus spectaculaire est celui du glacier Pastoruri situé au sud de la Cordillère blanche à 5000 mètres d’altitude et considéré comme l’un des sites emblématiques du pays. « Entre 1980 et 2019, disent les experts péruviens, il a reculé de plus de 650 mètres, formant un nouveau lac en contact avec le glacier et qui continue de croître (…) Les glaciers sont des écosystèmes très sensibles au changement climatique. Au cours des dernières décennies, les impacts sur ces réserves d’eau solides ont été plus évidents. Ils entraînent une diminution notable de la masse des glaciers et la formation de nouveaux lacs. » C’est le Pérou qui détient la plus grande chaîne de montagnes tropicales, dans laquelle se trouvent plus des deux tiers des glaciers tropicaux de la planète. Le pays compte actuellement pas moins de 2679 glaciers pour une superficie totale d’environ 2000 kilomètres carrés, ainsi que plus de 8000 lacs de montagne. (Source : Autoridad Nacional del Agua (ANA))




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information