AccueilBloc-Notes

4 avril 2019.

Le Merleau d’Or 2019 récompense sept vidéos

C’est au Musée Gutenberg de Fribourg que la Société suisse de (...)

C’est au Musée Gutenberg de Fribourg que la Société suisse de l’industrie du gaz et de l’eau (SSIGE) a choisi de remettre cette année les différents prix de la 6e édition de son Merleau d’Or, un concours ouvert à des classes d’écoles secondaires pour des clips vidéo sur les enjeux de l’eau potable.

JPEG - 179.2 ko
Le premier prix toutes catégories a récompensé la réalisation d’une classe du Cycle
d’Orientation de la Veveyse (Châtel-Saint-Denis) pour "L’eau, source de vie". (Photo SSIGE)

Cette année la SSIGE et les parrains de cette 6e édition placée sous le thème de "L’eau au fil des rencontres" avaient reçu une bonne cinquantaine de vidéos réalisées par des classes des niveaux secondaires I et II de quatre cantons romands, dont une classe fribourgeoise de langue allemande. Le jury composé de spécialistes de la distribution d’eau et de la communication a mis en évidence l’originalité des scénarios, la bonne qualité des prises de vues et du montage. Il a également apprécié l’investissement des élèves et de leurs professeurs.

Les Merleau d’argent, jugés d’un excellent niveau, ont été décernés à deux établissements vaudois de Vevey et de La-Tour-de-Peilz. Ce dernier reçoit aussi un Merleau de bronze tout comme une école jurassienne de Bassecourt.

Les sept clips lauréats (dont le Merleau d’Or ci-dessus)
peuvent être visionnés sur la plateforme d’information de la SSIGE.





Mots-clés

Glossaire

  • Pénurie

    Les pénuries surviennent lorsqu’il n’y a pas assez d’eau pour satisfaire à la fois les demandes humaines et les besoins de la nature, soit parce que cette eau fait physiquement défaut, soit parce que la demande est excessive ou que la ressource a été surexploitée, soit parce que le manque d’infrastructures, de moyens financiers ou de compétences techniques ne permet pas à une population de s’approvisionner en eau de quantité et de qualité suffisantes, soit aussi parce que des groupes humains sont empêchés par d’autres d’y avoir accès.

Mot d’eau

  • Un grand fleuve

    C’est le destin de tous les grands fleuves que d’être unique au monde, et chacun pour lui sans jamais pouvoir en toucher d’autres autrement que pour l’absorber (...) Le Fleuve, même si proche, ignore tous ses congénères. Il ne se sépare de l’immense nappe souterraine que pour couler aussitôt une âpre vie singulière, isolée par des barrières que jamais son Génie ne surmontera, et delà, on sait vers quel néant marin il se dissout ... (Victor Segalen, 1878-1919)


Contact Lettre d'information