AccueilBloc-Notes

9 avril 2018.

Le Léman a repris une bouffée d’oxygène

Durant chaque hiver, sous l’effet du froid et du vent, les eaux de (...)

Durant chaque hiver, sous l’effet du froid et du vent, les eaux de surface du Léman plongent vers les fonds du lac auxquels elles apportent de l’oxygène. En mars 2018, ce "brassage" a atteint 200 mètres de profondeur et les plus grands fonds n’ont donc pas été réoxygénés. Ce brassage incomplet a deux conséquences : il n’offre pas aux organismes un milieu de vie optimal ; il favorise la libération du phosphore piégé dans les sédiments et accroît la prolifération des algues, ce qui n’est pas souhaitable. Le dernier brassage complet remonte à 2012 et le taux d’oxygène au fond du Léman est aujourd’hui inférieur aux exigences fixées par la législation suisse sur la protection des eaux. (Source : CIPEL)




Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information