AccueilBloc-Notes

27 novembre 2018.

La Sarine à Fribourg :
400 ans d’histoire

Le Service de l’environnement du Canton de Fribourg a édité une (...)

Le Service de l’environnement du Canton de Fribourg a édité une documentation retraçant l’histoire de la Sarine en Basse-Ville de Fribourg, ainsi qu’un guide destiné aux enseignants pour préparer une sortie au fil de la rivière avec leur classe. Grâce à des photographies d’archives, de gravures et de cartes anciennes, on peut ainsi découvrir les différents visages que la rivière a présentés au cours des quatre derniers siècles, au fil des liens étroits et changeants qu’elle a tissés avec les habitants de la ville. Entre autres : un cours d’eau parfois tumultueux où l’on pêchait le saumon, et la construction du premier barrage en béton – une première mondiale à l’époque – qui a permis l’essor industriel de Fribourg.

- La Sarine au fil de l’histoire - Une rivière au coeur de la Basse-Ville de Fribourg
Document PDF 19 pages.
- Guide destiné aux enseignant/es Préparation de la visite en Basse-Ville de Fribourg avec une classe
Document PDF 67 pages.

- En 2015, les services cantonaux fribourgeois avaient déjà édité une série de vidéos didactiques et documentaires destinées à sensibiliser le public aux problématiques environnementales liées à l’eau. Le premier de ces petits films - Au Fil de la Sarine - met surtout en évidence les déficits écologiques qui dégradent la qualité de cette rivière, avec un accent particulier sur les conséquences de l’exploitation des eaux pour la production d’hydroélectrique.



Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information