AccueilBloc-Notes

8 juin 2018.

La Méditerranée, bientôt mer de plastique ?

"La mer Méditerranée se transforme en un dangereux piège de (...)

"La mer Méditerranée se transforme en un dangereux piège de plastique, avec des niveaux record de pollution qui mettent en danger les espèces marines et la santé humaine." C’est le constat que pose un nouveau rapport du WWF publié à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan. Selon cette organisation écologiste internationale, on compterait sur les plages et en surface de la Grande Bleue 1,25 million de fragments de plastiques de moins de 5 mm par km carré, soit près de quatre fois plus que dans “l’île de plastique” du Pacifique Nord. En cause : une production et une consommation excessives, une mauvaise gestion des déchets et le tourisme de masse. Le WWF réclame entre autres la signature d’un accord international juridiquement contraignant pour mettre fin au déversement du plastique dans les océans et pour faire en sorte que 100% du plastique soit recyclable et réutilisable d’ici 2030. Autres objectifs : l’interdiction de tous les plastiques à usages uniques et des investissements pour l’innovation et la création de plastiques écologiquement compatibles.



Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau de Lao-Tseu

    Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et de plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle. Pour cela rien ne peut remplacer l’eau. Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur. Dans le monde il n’y a personne qui ne connaisse [cette vérité], mais personne ne peut la mettre en pratique. (Lao-Tseu, "Tao Te King", LXXVIII.)

Glossaire

  • Source « améliorée »

    Cette notion est utilisée par l’OMS pour désigner une installation d’approvisionnement en eau qui, de par la nature de sa construction, protège l’eau de façon satisfaisante de toute contamination extérieure, en particulier des matières fécales. Les sources améliorées incluent : l’eau courante sous canalisation alimentant le domicile, les forages ou puits tubulaires, les puits creusés protégés, les sources protégées et les citernes d’eau de pluie. L’eau en bouteille ne figure pas dans cette liste car la quantité d’eau ainsi fournie est limitée.


Contact Lettre d'information