AccueilBloc-Notes

8 juin 2018.

La Méditerranée, bientôt mer de plastique ?

"La mer Méditerranée se transforme en un dangereux piège de (...)

"La mer Méditerranée se transforme en un dangereux piège de plastique, avec des niveaux record de pollution qui mettent en danger les espèces marines et la santé humaine." C’est le constat que pose un nouveau rapport du WWF publié à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan. Selon cette organisation écologiste internationale, on compterait sur les plages et en surface de la Grande Bleue 1,25 million de fragments de plastiques de moins de 5 mm par km carré, soit près de quatre fois plus que dans “l’île de plastique” du Pacifique Nord. En cause : une production et une consommation excessives, une mauvaise gestion des déchets et le tourisme de masse. Le WWF réclame entre autres la signature d’un accord international juridiquement contraignant pour mettre fin au déversement du plastique dans les océans et pour faire en sorte que 100% du plastique soit recyclable et réutilisable d’ici 2030. Autres objectifs : l’interdiction de tous les plastiques à usages uniques et des investissements pour l’innovation et la création de plastiques écologiquement compatibles.



Mots-clés

Glossaire

  • Pénurie

    Les pénuries surviennent lorsqu’il n’y a pas assez d’eau pour satisfaire à la fois les demandes humaines et les besoins de la nature, soit parce que cette eau fait physiquement défaut, soit parce que la demande est excessive ou que la ressource a été surexploitée, soit parce que le manque d’infrastructures, de moyens financiers ou de compétences techniques ne permet pas à une population de s’approvisionner en eau de quantité et de qualité suffisantes, soit aussi parce que des groupes humains sont empêchés par d’autres d’y avoir accès.

Mot d’eau

  • Un grand fleuve

    C’est le destin de tous les grands fleuves que d’être unique au monde, et chacun pour lui sans jamais pouvoir en toucher d’autres autrement que pour l’absorber (...) Le Fleuve, même si proche, ignore tous ses congénères. Il ne se sépare de l’immense nappe souterraine que pour couler aussitôt une âpre vie singulière, isolée par des barrières que jamais son Génie ne surmontera, et delà, on sait vers quel néant marin il se dissout ... (Victor Segalen, 1878-1919)


Contact Lettre d'information