AccueilInfosOn en parle

17 mai 2011.

La France en situation de sécheresse précoce

Avec un mois d’avance sur le calendrier prévu, le Ministère (...)

Avec un mois d’avance sur le calendrier prévu, le Ministère français de l’écologie a réuni la Commission de suivi hydrologique composé d’experts et de représentants des usagers de l’eau, des collectivités et des comités de bassins. Les données rassemblées à cette occasion montrent que les précipitations sont déficitaires par rapport aux normes saisonnières sur la majeure partie du pays et que la France est d’ores et déjà dans une situation de sécheresse.

En avril, les précipitations n’ont atteint que 29 % des normales, les deux tiers des nappes présentent un niveau inférieur à la normale et la moitié nord de la France connaît même des niveaux de sécheresse des sols jamais atteints fin avril au cours des cinquante dernières années. 28 départements ont déjà pris des arrêtés de limitation ou de suspension des usages de l’eau, pour adapter les prélèvements aux débits des cours d’eau et aux niveaux des nappes.

Dans ce contexte, la ministre française de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a notamment annoncé le lancement d’un nouvel outil informatique (Propluvia) qui, par le biais des données de base régulièrement mises à jour, devrait permettre d’avoir une vision plus précise et en temps réel des situations de sécheresse. Aujourd’hui les cartes disponibles ne donnent des informations qu’à l’échelle départementale, alors que les restrictions et interdictions concernent souvent des zones précises à l’intérieur d’un département. (Informations Ministère français de l’écologie)




Agenda

Mot d’eau

  • La vie, plusieurs eaux

    “Il y a plusieurs durées dans votre vie. Il y a plusieurs eaux mélangées dans le temps. L’enfance fait comme un courant profond dans la rivière du jour. Vous y revenez souvent, comme on revient chez soi après beaucoup d’absence.” (Christian Bobin, "La part manquante", 1989)

Glossaire

  • Robinet

    Le mot vient de Robin, un sobriquet que jadis, dans les récits moyenâgeux, on donnait au mouton. Chez Rabelais par exemple. On l’employa ensuite pour désigner la pièce - souvent décorée d’une tête stylisée de mouton ou de bélier - installée sur le tuyau d’écoulement d’une fontaine pour fermer, ouvrir ou régler son débit d’eau. L’expression "tenir le robinet" signifiait d’ailleurs : user d’une chose à sa volonté. On notera que pour parler du robinet la langue allemande utilise le mot ... "Hahn", le coq !


Contact Lettre d'information