AccueilInfosDossiers2e Rapport mondial sur les ressources en eau

9 mars 2006.

L’eau et l’énergie : des liens trop souvent négligés

La relation entre l’eau et l’énergie est insuffisamment prise en (...)

La relation entre l’eau et l’énergie est insuffisamment prise en considération. L’expérience a montré qu’une analyse simultanée de l’utilisation de l’eau et de l’énergie au niveau politique permettait un gain de productivité et de durabilité considérable dans l’utilisation de chacune des ressources.

JPEG - 5.3 ko
Centrale géothermique, Islande © Photo UNESCO A.Testut

L’eau est une ressource clé dans la production d’énergie, surtout à travers l’utilisation de l’énergie hydraulique, mais également dans la production d’énergie nucléaire et d’autres technologies. L’énergie est tout aussi essentielle pour l’approvisionnement en eau douce, par exemple, pour le pompage des eaux souterraines, le dessalement et les systèmes de distribution.

Réduire les pertes d’efficacité dans la production, la distribution et la consommation énergétiques permettrait de réduire les besoins en électricité et d’économiser une grande quantité d’eau. De même, une diminution des pertes d’efficacité et des fuites dans la distribution de l’eau (dans l’agriculture et les municipalités en particulier) permettrait une économie d’eau potentielle considérable dans la production d’électricité.

- Il est possible de rendre l’énergie hydraulique encore plus durable. L’énergie hydraulique représente 19 % de la production mondiale d’électricité. Les centrales hydroélectriques au fil de l’eau sont propres et abordables, elles fournissent une énergie renouvelable et durable. Les opinions divergent sur la question de savoir si les projets hydroélectriques impliquant la construction de grands réservoirs peuvent entrer ou non dans la catégorie des énergies renouvelables.

- La construction de nouveaux barrages implique une augmentation de la transparence, de la responsabilité, de l’engagement des parties prenantes et de la surveillance du processus contractuel. Tous ces éléments sont essentiels pour encourager l’équité sociale et la bonne gouvernance. Les lourds investissements réalisés dans le domaine de l’énergie hydraulique peuvent revêtir un caractère plus durable :

    • en donnant la priorité aux projets de centrales au fil de l’eau
    • en prenant en charge les sources d’énergie alternatives
    • en ajoutant le rendement de l’énergie hydraulique aux infrastructures existantes
    • en améliorant les performances et la durabilité des procédés hydroélectriques existants.

- Les petits projets hydroélectriques peuvent fournir une alternative viable à leurs équivalents de plus grande ampleur. Ils sont particulièrement adaptés pour fournir une électrification hors réseau aux populations des zones rurales isolées, leur impact sur l’environnement local est limité. Le recours et l’encouragement à ces projets peuvent contribuer à l’élimination de la pauvreté grâce à un développement socio-économique durable.

- Les effets d’un système de distribution d’eau à forte intensité énergétique peuvent être désastreux dans les régions où les ressources en eau et en énergie sont rares. Certaines sources d’approvisionnement en eau sont à plus forte intensité d’énergie que d’autres (l ’intensité énergétique mesure la quantité d’énergie utilisée par unité d’eau délivrée) . Le dessalement thermique, par exemple, nécessite plus d’énergie que le recyclage des eaux usées, tandis que le pompage de l’eau consomme une quantité non négligeable de ressources énergétiques partout dans le monde. La mise en oeuvre du rendement énergétique dans les industries de l’eau et des eaux usées présente bien des avantages : allègement des coûts de fonctionnement et d’entretien, amélioration de la qualité de l’eau et de la couverture de service, de la solvabilité, etc. Ce qui présuppose des audits de l’eau et de l’énergie dans les services.

(nb. article rédigé sur la base du résumé officiel)


Lire la présentation générale de ce Rapport dans les pages d’actualité de aqueduc.info : « L’eau, de la crise de gouvernance à la responsabilité partagée », 9 mars 2006




Mots-clés

Mot d’eau

  • Entre la ressource et la source, comment dire l’eau avec justesse ?

    " Entre l’expérimentation du chimiste qui dit clairement la composition de l’eau mais en oublie l’usage, et l’expérience des usagers qui en vivent les troubles, les dangers et les surprises, y a-t-il une place pour une épreuve de soi et du monde qui dise l’eau au lieu de ne faire qu’en parler ? " (Jean-Philippe Pierron, "La Poétique de l’eau")

Glossaire

  • Pompage-turbinage

    C’est un type de centrale hydroélectrique qui permet de stocker de l’énergie électrique potentielle par le biais de deux bassins d’accumulation situés à des altitudes différentes. L’eau du réservoir supérieur, qui sert à produire de l’électricité par turbinage, se déverse dans le réservoir inférieur. Et lorsque la demande d’énergie électrique est faible, cette eau est pompée vers le bassin du haut pour y être stockée et plus tard turbinée à nouveau. Il est ainsi possible d’établir un équilibre entre l’offre et la demande sur le marché de l’électricité.


Contact Lettre d'information