AccueilBloc-Notes

22 mars 2017.

L’Atlas international des nuages fait peau neuve

Le premier Atlas international des nuages date de 1896 et sa (...)

Le premier Atlas international des nuages date de 1896 et sa dernière mise à jour remonte à 1987, avant même l’apparition d’internet. C’est dire que la nouvelle édition annoncée le 22 mars 2017 à Genève par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) était très attendue. Comprendre les nuages, explique son secrétaire général, le Finlandais Petteri Taalas, est important "non seulement pour prévoir le temps, mais aussi pour modéliser le système climatique et prévoir les ressources en eau disponibles". Le nouvel Atlas se présente sous la forme d’un portail web. Il propose des centaines d’images envoyées par des météorologues, des photographes et des amateurs de nuages du monde entier. On y trouve de nouvelles catégories comme le volutus (nuage en rouleau) ou l’asperitas, une formation nuageuse ondulée très particulière.

- Le site de l’Atlas international des nuages  : www.wmocloudatlas.org



Mot d’eau

  • Eau de dents

    "À Suse, qui est une capitale perse, il est une toute petite source qui fait perdre les dents à ceux qui s’y sont abreuvés. On y a pareillement gravé une épigramme qui exprime l’idée suivante : cette eau est excellente pour se laver, mais de la boire ébranle les dents jusque dans leurs racines et les fait tomber." (Vitruve, architecte romain, 1er s. av. J.-C.).

Glossaire

  • Hydrolienne

    Turbine hydraulique mise en mouvement par un courant d’eau fluvial ou marin (marée) permettant de transformer son énergie cinétique en énergie mécanique puis électrique par le biais d’un alternateur. Installée sous la surface de l’eau ou posée dans le lit d’un cours d’eau ou sur un fonds marin, l’hydrolienne offre un potentiel énergétique supérieur à celui d’une éolienne.


Contact Lettre d'information