AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2014

15 août 2014.

L’Annuaire hydrologique de la Suisse fait peau neuve

Publié pour la première fois en 1917, l’Annuaire hydrologique de la (...)

Publié pour la première fois en 1917, l’Annuaire hydrologique de la Suisse change de forme dans sa dernière édition consacrée à l’année 2013. Si jusqu’à présent il ressemblait à une très volumineuse compilation de données hydrologiques en tous genres, il ne compte plus désormais qu’une trentaine de pages et propose un éventail de chroniques et d’interprétations des mesures chiffrées disponibles en ligne, depuis quelque temps déjà, sur le site de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

Dans sa nouvelle formule, cette publication continue certes d’offrir une vue d’ensemble du bilan hydrologique annuel de la Suisse, mais elle s’articule désormais autour de chroniques relatives aux conditions météorologiques, à la neige et à l’évolution des glaciers, met l’accent sur l’analyse globale et la compréhension des valeurs mesurées, et s’arrête sur quelques-uns des faits les plus marquants de l’année prise en compte.

Jusqu’à présent, l’Annuaire hydrologique de la Suisse fournissait sur plusieurs centaines de pages quantité d’informations détaillées sur les niveaux d’eau des lacs, sur les débits, les températures et les caractéristiques physiques et chimiques des principaux cours d’eau et des eaux souterraines.

Toutes ces informations hydrologiques de base dont ont besoin les acteurs de la gestion des eaux, de la protection des eaux ou de la protection contre les crues restent évidemment disponibles sur les pages web de l’OFEV – hydrodaten.admin.ch - de même que les données indispensables aux projets d’aménagement hydraulique et de développement territorial, à la recherche et à de multiples autres applications.


L’année hydrologique 2013 en bref


- Conditions météorologiques : les conditions hivernales ont persisté jusqu’à fin avril, la période de janvier à mai a enregistré un record négatif d’ensoleillement, alors que les mois d’été se sont révélés extrêmement chauds ; en moyenne nationale, la température annuelle de l’air s’est révélée conforme à la norme des années 1981 à 2010 ; les précipitations annuelles ont généralement oscillé entre 90 et 110 % de la norme.

- Neige : les hauteurs de neige hivernale ont été supérieures à la moyenne sur une grande partie du versant nord des Alpes et du Valais, égales à la moyenne dans le nord et le centre des Grisons ainsi qu’en Basse-Engadine et inférieures à la moyenne au sud des Alpes ainsi qu’en Haute-Engadine.

- Glaciers : ils ont accusé des pertes de masse nettement moindres durant l’année hydrologique 2012/2013 que durant la décennie passée ; une certaine progression a même été observée dans le sud des Alpes.

- Débits : ceux des grands bassins fluviaux se sont situés 5 à 15 % au-dessus de la moyenne de la norme 1981–2010. L’Annuaire note deux crues particulièrement marquantes : début juin, de violentes précipitations ont provoqué au nord des Alpes une forte hausse des débits et des niveaux d’eau ; et à la fin du même mois, une fonte des neiges très importante a fait fortement monter les eaux du Rhône.

- Lacs : au sud des Alpes, leurs niveaux ont atteint des valeurs élevées vers fin avril/début mai ainsi que durant la seconde quinzaine de mai ; plutôt bas durant l’automne, ils ont subi une nouvelle hausse à la fin de l’année. Au nord des Alpes, les maxima ont été enregistrés en juin et juillet : sans être extrêmes, ils ont toutefois justifié la publication d’alertes.

- Températures de l’eau : la fraîcheur du premier semestre compensant la chaleur de l’été, les températures annuelles moyennes des eaux de surface ont avoisiné la norme.

- Eaux souterraines : les niveaux des eaux souterraines et les débits des sources ont le plus souvent été conformes à la norme, mais l’ont aussi parfois dépassée. (Source:OFEV)



Infos complémentaires

JPEG - 38.1 ko

Annuaire hydrologique de la Suisse 2013
Débit, niveau et qualité
des eaux suisses

Édité par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV)
32 pages
Disponible sur le
site de l’OFEV

Mots-clés

À paraître

Agenda

Glossaire

  • Eau de Javel

    Appellation populaire, du nom d’un quartier parisien, d’une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium, de couleur jaunâtre et à forte odeur de chlore, souvent employée, diluée dans l’eau, comme désinfectant, détachant ou décolorant. De nombreux produits ménagers de nettoyage, de lessive et de vaisselle en contiennent à des concentrations variables. Elle est également utilisée pour la potabilisation de l’eau, dans les piscines, dans les stations d’épuration et dans l’industrie, notamment dans les papeteries.

Mot d’eau

  • La communauté, nappe souterraine

    “La communauté est une nappe affective souterraine et chacun boit la même eau à cette source et à ce puits qu’il est lui-même – mais sans le savoir, sans se distinguer de lui-même, de l’autre ni du Fond.” (Michel Henry, "Phénoménologie matérielle", 1990)


Contact Lettre d'information