AccueilInfosOn en parle

27 mars 2009.

Indonésie : la rupture d’une digue fait des dizaines de morts

La rupture du barrage d’un lac artificiel à une vingtaine de (...)

La rupture du barrage d’un lac artificiel à une vingtaine de kilomètres de Djakarta a entraîné la mort de plusieurs dizaines de personnes dans une banlieue de la capitale indonésienne. Plusieurs autres sont portées disparues du fait de l’inondation qui a touché en pleine nuit plusieurs centaines d’habitations.

La catastrophe est apparemment due à des pluies torrentielles et au mauvais entretien de la digue d’une quinzaine de mètres de hauteur construite dans les années 1930 à l’époque de la colonisation hollandaise.

Sa rupture a eu pour conséquence de vider rapidement la quasi-totalité du lac d’une capacité de quelque deux millions de mètres cubes. Les agences de presse rapportent que les habitants de la banlieue ont comparé le désastre à un tsunami compte tenu de sa soudaineté et de sa violence. (agences)




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information