AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2014

22 mai 2014.

Important projet hydroélectrique en pays fribourgeois

Groupe E, numéro un de la distribution d’électricité en Suisse (...)

Groupe E, numéro un de la distribution d’électricité en Suisse romande, projette l’aménagement d’une installation de turbinage entre les lacs de Schiffenen et de Morat comprenant la construction d’une galerie et d’une usine électrique souterraines. Si ce projet se réalise, il permettra d’accroître la production annuelle d’électricité de 140 gigawattheures, soit l’équivalent de la consommation de 31’000 ménages. De plus cet aménagement, d’un coût estimé à quelque 350 millions de francs. devrait atténuer les éclusées en aval du barrage de Schiffenen et garantir ainsi une meilleure protection de l’environnement.

Le projet prévoit la réalisation d’une galerie de 7 m de diamètre et de 9 km de long reliant le lac artificiel de Schiffenen à celui de Morat, soit une différence d’altitude de 100 m, et la construction d’une centrale hydroélectrique souterraine proche de Morat. Le doublement de la hauteur de la chute d’eau du barrage, qui passera de 43 à 94.5 mètres dans l’usine souterraine, permettra un supplément de production de l’ordre de 140 GWh/an. Après turbinage, les eaux de la Sarine seront restituées au lac de Morat.

Une seule des trois turbines actuellement en activité au barrage de Schiffenen sera encore utilisée pour maintenir le débit de base de restitution de l’eau dans la Sarine, soit 5 mètres cube par seconde (le minimum légal est de 3,9 m3/s). Comme les centrales bernoises exploitées en aval de Schiffenen recevront moins d’eau pour leur turbinage, une compensation financière ou énergétique devra être accordée au canton voisin.

JPEG - 61.6 ko
Infographie Groupe E (détail)

Ce projet, qui nécessitera un investissement de quelque 350 millions de francs, s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Groupe E qui doit garantir la sécurité d’approvisionnement et répond aux attentes de la politique énergétique fribourgeoise qui vise à davantage d’autonomie. Il va également dans le sens de la Stratégie énergétique 2050 du gouvernement fédéral qui, dans le contexte de la sortie du nucléaire, prévoit notamment une augmentation progressive de la production hydroélectrique indigène.

Le projet Schiffenen-Morat présente également un intérêt écologique important puisqu’il devrait d’une part atténuer les variations de débit et les éclusées en aval du barrage et diminuer le risque de crues et d’inondations dans le Seeland bernois.

Des études environnementales, techniques et géologiques complémentaires sont en cours. Si le projet Schiffenen-Morat est retenu, sa construction pourrait débuter au plus tôt en 2019 pour une durée de cinq ans au moins. Dans le cas contraire, d’autres mesures devront être prises (élargissement du lit de la rivière, bassins de compensation, canal de dérivation des eaux turbinées par exemple) pour répondre aux exigences légales en matière de protection des cours d’eau, ce qui toutefois exclurait la possibilité d’augmenter la production d’électricité. (Source : Groupe E).

- En savoir plus sur le site groupe-e.ch




Infos complémentaires

JPEG - 7.5 ko

Photo Groupe E / P.Y.Massot

Le barrage de Schiffenen (47 m de haut, 417 m de long à son couronnement) a été mis en service en 1963 sur le cours de la Sarine en aval de Fribourg.

La superficie de sa retenue est de 4,25 km2 pour un volume de 185 000 m3 et un bassin versant de quelque 1400 km2.

Son usine de production située au pied du barrage-voûte, est équipée de deux turbines Kaplan et d’une turbine Francis. En 2013, il a produit près de 160 millions de kilowattheures.

Mots-clés

Glossaire

  • Aquaponie

    Mode de production alimentaire qui conjugue la culture de plantes (hors-sol) et celle d’animaux aquatiques (aquaculture) dans un système de recirculation. Cette méthode, économe en eau, utilise les déchets de poissons comme solution nutritive organique pour cultiver des légumes. L’aquaponie permet de produire des aliments riches en protéines. Elle peut être pratiquée dans de petites unités domestiques comme dans de grandes surfaces à but commercial, en eaux douces comme en eaux saumâtres (Source : FAO).

Mot d’eau

  • Entre la ressource et la source, comment dire l’eau avec justesse ?

    " Entre l’expérimentation du chimiste qui dit clairement la composition de l’eau mais en oublie l’usage, et l’expérience des usagers qui en vivent les troubles, les dangers et les surprises, y a-t-il une place pour une épreuve de soi et du monde qui dise l’eau au lieu de ne faire qu’en parler ? " (Jean-Philippe Pierron, "La Poétique de l’eau")


Contact Lettre d'information