AccueilInfosOn en parle

25 juin 2012.

Imaginez toute cette eau ! Un guide de consommation

Dans le cadre de sa campagne sur l’utilisation efficace des (...)

Dans le cadre de sa campagne sur l’utilisation efficace des ressources, la Commission européenne publie un guide de consommation de l’eau, ainsi qu’une page web spéciale, qui font appel à l’empreinte hydrique personnelle. Si l’on veut consommer de l’eau de façon plus rationnelle, il importe en effet d’en savoir davantage sur ses origines. De plus, l’eau consommée en Europe a un impact direct sur la vie de la population à l’échelle mondiale, puisque nombre de produits sont importés de pays et de régions qui souffrent de graves pénuries d’eau.

L’objectif de cette campagne européenne - lancée en octobre 2011 et baptisée "Génération Awake. Tes choix feront la différence !" - est de sensibiliser les citoyens à la nécessité d’une utilisation responsable des ressources naturelles qui se raréfient et de les encourager à prendre leurs décisions d’achat en tenant compte de leur impact sur la planète. Son message clé ? "Consomme différemment, réfléchis avant de choisir !". Quant aux principaux instruments de campagne, ils se déclinent en divers clips, sites web, documents pdf et pages Facebook.

S’agissant de notre empreinte hydrique individuelle, elle correspond à la somme des empreintes hydriques de tous les biens et services que nous consommons, produits à l’intérieur ou hors des frontières nationales. Selon des chercheurs de l’Université de Twente aux Pays-Bas, l’empreinte hydrique moyenne globale par consommateur autour des années 2000 était de 3’800 litres par jour (1’385 mètres cubes par an).

On sait aussi aujourd’hui que notre modèle et notre volume de consommation ont un impact direct sur notre empreinte hydrique. Ainsi, pour prendre deux exemples extrêmes, une personne qui boit beaucoup de café et qui mange régulièrement de la viande peut avoir une empreinte hydrique bien plus haute qu’un végétarien qui ne boit que de l’eau du robinet.

Ce guide de consommation de l’eau et son site internet apportent des réponses sur des questions telles que : pourquoi se soucier de son empreinte hydrique et comment la réduire ? quels sont les produits et les sources d’énergie qui ont l’empreinte hydrique la plus élevée ? que sont la rareté de l’eau et la pollution de l’eau et pourquoi ces notions sont-elles importantes ?

Au chapitre des exemples concrets, une quinzaine de produits sont passés sous la loupe de l’empreinte hydrique, de la tranche de pain (48 litres d’eau) à la paire de chaussures (8’547 l.), en passant par la pizza margherita (1’216 l.), la tasse de café (132 l.) ou la feuille de papier A4 (13 l.)

(Source : Commission européenne / Environnement)


Pour en savoir plus :
- le site web multilingue de la campagne Génération Awake
- le site imagineallthewater.eu
- le document PDF : guide de consommation de l’eau
- on peut aussi calculer sa propre empreinte hydrique en utilisant le calculateur proposé par le Water Footprint Network




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information