AccueilRessourcesDocuments

31 mai 2013.

Histoire du Rhône et de ses corrections

Vidéo Canal9 (Valais) Diffusé le vendredi 17 mai 2013, le deuxième (...)

Vidéo Canal9 (Valais)

Diffusé le vendredi 17 mai 2013, le deuxième numéro du magazine "Les pieds sur terre" de la télévision valaisanne Canal9/Kanal9 était consacré à l’histoire des deux premières corrections du Rhône entre 1863 et 1893, puis entre 1930 et 1960.

Accompagnés de chercheurs de différentes disciplines, Fabien Gillioz et Florian Bloesch racontent comment, depuis le Moyen Âge, l’homme vit dans la plaine du Rhône et quelles relations il entretient avec son fleuve. Leur reportage permet de mieux comprendre le pourquoi de ces corrections et l’impact qu’elles ont eu sur le développement économique du canton. Le projet de 3e correction du Rhône, validé fin 2012 par les gouvernements des cantons du Valais et de Vaud, en est actuellement aux études de détail sur les secteurs prioritaires et aux premiers travaux d’aménagement dans la région de Viège. La chaîne Canal9 prévoit d’ores et déjà d’autres émissions sur le même thème.

Cette émission peut être visionnée sur le site de Canal9
ou sur YouTube
Durée : 16 min 31.

- Site officiel de la 3e correction du Rhône
(État du Valais)




Agenda

Mot d’eau

  • Le Lac

    “Si près qu’ils approchent du lac, les hommes n’en deviennent pas pour ça grenouilles ou brochets. Ils bâtissent leurs villas tout autour, se mettent à l’eau constamment, deviennent nudistes… N’importe. L’eau traîtresse et irrespirable à l’homme, fidèle et nourrissante aux poissons, continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons. Et jusqu’à présent aucun sportif ne peut se vanter d’avoir été traité différemment”. (Henri Michaux, "La nuit remue", 1935)

Glossaire

  • Limnologie

    Père de la limnologie (du grec "limné", lac, étang), le savant suisse François-Alphonse Forel (1841-1912) parlait d’elle comme de "l’océanographie des lacs". Il la définissait comme la "science des eaux continentales, des eaux stagnantes réunies dans des bassins limités et profonds, qui ne sont ni des fleuves ou rivières, ni des marais ou étangs, ni des eaux souterraines". Aujourd’hui, cette discipline a pris le sens plus large d’étude de tous les aspects écosystémiques des lacs et des grands réservoirs naturels d’eau douce à ciel ouvert.


Contact Lettre d'information