AccueilInfosOn en parle

17 janvier 2006.

Hawaï met l’eau de mer en bouteilles

Koyo, une petite entreprise japonaise installée à Hawaï, pompe de (...)

Koyo, une petite entreprise japonaise installée à Hawaï, pompe de l’eau à plus de 600 mètres de profondeur, la dessale, l’embouteille et la commercialise sous le nom de Mahalo comme la plus pure et la plus nutritive de toutes les boissons de la terre. C’est même devenu le produit local qui connaît la plus forte croissance à l’exportation.

L’histoire de cette idée juteuse remonte à l’époque des embargos pétroliers. Hawaï avait installé un laboratoire de recherche pour tester les possibilités de production d’énergie à partir d’eau chaude (recueillie en surface de mer) et d’eau froide (puisée dans les profondeurs de l’océan).

Le projet n’avait pas dépassé le stade expérimental, mais l’investissement dans la conduite puisant à 600 mètres de profondeur n’a pas été perdu. L’eau de l’installation a d’abord été utilisée à des fins d’aquaculture. Puis Koyo a imaginé en tirer profit pour la commercialiser comme boisson de table, vu qu’elle est riche en éléments nutritifs et exempte de polluants.

L’entreprise japonaise vient de recevoir le feu vert de l’administration Bush pour la vendre sur territoire américain, à commencer par Honolulu, puis, dans le courant de l’année, dans le reste des États-Unis.

(Source : The New York Times, repris par Courrier International n°793)




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information