AccueilInfosOn en parle

14 novembre 2012.

"Gérer les pénuries locales d’eau en Suisse"

En réponse à un postulat qui lui avait été adressé en 2010, le (...)

En réponse à un postulat qui lui avait été adressé en 2010, le gouvernement suisse a adopté des dispositions générales sur la gestion de l’eau qui permettent de faire face à ces pénuries dans le court et le long terme. Cet ensemble de mesures prend en compte à la fois des objectifs de développement durable et les différents secteurs d’utilisation : ménages, agriculture, production d’énergie et industries.

Dans le postulat déposé en juin 2010 et avalisé par les députés du Parlement fédéral, le conseiller national thurgovien Hansjörg Walter demandait au gouvernement d’élaborer une stratégie nationale de l’eau et des ébauches de mesures pour gérer des événements à court terme, comme des pénuries d’eau locales, et pour relever des défis à long terme, telle la raréfaction des ressources en eau en raison notamment des changements climatiques.

Les scénarios climatiques montrent que la Suisse disposera d’eau en quantité suffisante, même à long terme, que les régimes hydrologiques vont par contre se modifier au fil des saisons (les précipitations vont s’accroître en hiver et diminuer en été) et que les pénuries d’eau sont un phénomène qui touche les régions de manière très différenciée.

Pour le gouvernement fédéral, il ne serait ni utile ni possible même d’édicter des réglementations sur l’accès à l’eau pour l’ensemble du pays. Fixer des priorités au niveau fédéral entre les intérêts de protection de l’eau et de l’utilisation ne serait pas non plus efficace. Les cantons et les communes qui connaissent très bien les conditions locales sont les mieux placés pour établir les priorités. Ils en ont d’ailleurs les compétences, selon le principe de subsidiarité.

Le gouvernement a toutefois opté pour un certain nombre de dispositions générales pour la gestion des pénuries locales d’eau. Le rapport, établi par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et les autres offices fédéraux concernés, présente une analyse des défis à relever, propose des ébauches de solutions et liste les mesures à prendre au niveau communal, cantonal et fédéral.

Il recommande de procéder par étapes, c’est-à-dire commencer par identifier les régions à risque, puis laisser le soin aux cantons d’élaborer des plans de gestion des ressources en eau pour ces régions. Des mesures spécifiques sont en outre détaillées pour l’agriculture, l’énergie et la navigation. La Confédération doit faciliter la tâche des cantons en proposant son assistance et en publiant des guides pratiques. (Source : OFEV)


- Le rapport "Gérer les pénuries locales d’eau en Suisse" est disponible sur le site de l’OFEV




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information