AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2009

2 mars 2009.

Genève fait la promo de "son" eau, "purement et simplement"

Au bout du Lac Léman, il y avait déjà depuis belle lurette un (...)

Au bout du Lac Léman, il y avait déjà depuis belle lurette un célèbre « Jet d’Eau ». Désormais, l’eau de tous les robinets de la ville et du canton portera elle aussi le label « Eau de Genève ». Les Services Industriels (SIG) qui détiennent le monopole, public, de son approvisionnement et de sa distribution, lancent en effet une campagne de promotion de l’eau du robinet, « d’excellente qualité, équilibrée en sels minéraux, qui contribue au bien-être de chacun et à la préservation de l’environnement ». Des Journées de l’eau (du 20 au 22 mars) et d’autres actions seront organisées pour convaincre davantage encore de Genevois à faire confiance à leurs robinets.

Les SIG savent qu’une majorité des Genevois leur font confiance. Fin 2007, les trois-quarts d’entre eux s’étaient prononcés par la voie des urnes pour l’inscription du monopole public de l’eau dans la Constitution cantonale. Les sondages disent aussi que la très bonne qualité de l’eau du robinet fait la quasi unanimité auprès des consommateurs et que son goût satisfait 80% d’entre eux. Mais seul un Genevois sur deux la boit quotidiennement.

D’où l’idée de faire campagne, comme d’autres l’ont déjà fait – à Lausanne, Paris et Londres notamment - pour valoriser cette ressource immédiatement disponible, économique et écologique. Les diverses actions de promotions prévues par les SIG viseront non seulement les ménages, mais aussi les institutions, les collectivités publiques et les entreprises. A Genève, 80% de l’eau potable consommée sont pompés dans le lac Léman. Les 20% restants proviennent de la nappe souterraine de l’Arve.

Une carafe « Eau de Genève » servira de premier support visible à cette campagne de sensibilisation tout en symbolisant une forme d’engagement éco-citoyen. Les SIG reverseront l’intégralité des bénéfices de sa vente pour financer une action humanitaire au Kenya dans le domaine de l’accès à l’eau potable, avec la collaboration d’une ONG genevoise, H2O-énergies. (Source des documents : dossier de presse SIG)

- Pour en savoir plus sur "L’eau de Genève"
sur le site des SIG




Infos complémentaires

La carafe « Eau de Genève » a été conçue par l’atelier de design Stojan+Voumard (Carouge) et décorée par le dessinateur Zep, ‘père’ de l’inénarrable Titeuf.

Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.



aqueduc.info

à propos de ‘on dit pas tout’

De nombreuses informations sur les PCB, micropolluants, pesticides et autres substances indésirables dans l’eau sont disponibles sur aqueduc.info dans la rubrique ‘mots-clés’, mot ‘pollution’. Ne pas oublier que la pollution industrielle, agricole ou domestique ne concerne pas que les eaux de surface, lacs et rivières, mais aussi les eaux souterraines et les nappes phréatiques elles aussi très vulnérables.



Contact Lettre d'information