AccueilInfosOn en parle

8 août 2006.

Espagne : réserves d’eau plus basses qu’en 2005

La sécheresse qui sévit en Espagne pour la troisième année (...)

La sécheresse qui sévit en Espagne pour la troisième année consécutive a entraîné une nouvelle baisse des réserves d’eau, qui reèrésentaient début août un peu plus de 45% de la capacité des barrages.

Selon les chiffres du ministère espagnol de l’environnement, le niveau des réservoirs d’eau a reculé de 1,5% en une semaine, atteignant 24.108 hectomètres cubes, c’est-à-dire une capacité inférieure à celle de l’an dernier à la même période, alors que l’Espagne connaissait sa pire sécheresse depuis le début des mesures fiables de pluviométrie en 1947.

Les réserves de la région du fleuve Segura, en Murcie, sont les plus menacées avec des barrages remplis à seulement 13% de leur capacité. La situation est moins délicate dans le nord du pays, où les réserves se situent entre 58% et 71% de leur capacité.

La ministre de l’Environnement, Cristina Narbona, a récemment fait savoir que le gouvernement envisageait des mesures d’urgences, entre autres l’ouverture accélérée d’une nouvelle usine de dessalement et le forage de nouveaux puits dans les régions affectées. (Source : agences)




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information