AccueilInfosOn en parle

8 août 2006.

Espagne : réserves d’eau plus basses qu’en 2005

La sécheresse qui sévit en Espagne pour la troisième année (...)

La sécheresse qui sévit en Espagne pour la troisième année consécutive a entraîné une nouvelle baisse des réserves d’eau, qui reèrésentaient début août un peu plus de 45% de la capacité des barrages.

Selon les chiffres du ministère espagnol de l’environnement, le niveau des réservoirs d’eau a reculé de 1,5% en une semaine, atteignant 24.108 hectomètres cubes, c’est-à-dire une capacité inférieure à celle de l’an dernier à la même période, alors que l’Espagne connaissait sa pire sécheresse depuis le début des mesures fiables de pluviométrie en 1947.

Les réserves de la région du fleuve Segura, en Murcie, sont les plus menacées avec des barrages remplis à seulement 13% de leur capacité. La situation est moins délicate dans le nord du pays, où les réserves se situent entre 58% et 71% de leur capacité.

La ministre de l’Environnement, Cristina Narbona, a récemment fait savoir que le gouvernement envisageait des mesures d’urgences, entre autres l’ouverture accélérée d’une nouvelle usine de dessalement et le forage de nouveaux puits dans les régions affectées. (Source : agences)




Mots-clés

À paraître

Agenda

Glossaire

  • Eau de Javel

    Appellation populaire, du nom d’un quartier parisien, d’une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium, de couleur jaunâtre et à forte odeur de chlore, souvent employée, diluée dans l’eau, comme désinfectant, détachant ou décolorant. De nombreux produits ménagers de nettoyage, de lessive et de vaisselle en contiennent à des concentrations variables. Elle est également utilisée pour la potabilisation de l’eau, dans les piscines, dans les stations d’épuration et dans l’industrie, notamment dans les papeteries.

Mot d’eau

  • La communauté, nappe souterraine

    “La communauté est une nappe affective souterraine et chacun boit la même eau à cette source et à ce puits qu’il est lui-même – mais sans le savoir, sans se distinguer de lui-même, de l’autre ni du Fond.” (Michel Henry, "Phénoménologie matérielle", 1990)


Contact Lettre d'information