AccueilInfosOn en parle

17 décembre 2012.

En Syrie, des millions de personnes en quête d’eau potable

"Des millions de personnes risquent de ne pas avoir assez d’eau (...)

"Des millions de personnes risquent de ne pas avoir assez d’eau potable. Avec les problèmes de sécurité et la pénurie de produits pour purifier l’eau, les services des eaux locaux ont du mal à approvisionner la population locale et les personnes déplacées". Ce constat émane de Sameer Putros, responsable des activités relatives à l’approvisionnement en eau et à l’habitat menées par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Syrie.

Avec l’escalade de la violence, l’infrastructure en Syrie s’est considérablement détériorée. Les services publics de base, tels que l’approvisionnement en eau, sont durement touchés. Depuis novembre, le CICR soutient le ministère des Ressources en eau et les services locaux en leur fournissant des produits pour le traitement de l’eau. Grâce à son action, et celle, conjointe, du Croissant-Rouge arabe syrien, ce ne sont pas moins de dix millions de personnes qui ont déjà pu obtenir de l’eau potable.

Dans certaines zones, à Alep et Deir Ezzor notamment, les secours sont parfois entravés par les combats. "L’eau qui n’a pas été désinfectée, explique Andrea Reis, qui coordonne les activités de santé du CICR en Syrie, peut contenir des virus et des bactéries susceptibles de causer toutes sortes de troubles gastro-intestinaux, tels que des diarrhées aiguës, et d’entraîner la mort, en particulier chez les enfants en bas âge et les personnes âgées". Encore faut-il que les hydrauliciens et autres travailleurs humanitaires puissent intervenir en toute sécurité.

En quelques semaines, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien ont ainsi déjà livré 250 tonnes de sulfate d’aluminium et des quantités importantes d’autres produits pour le traitement de l’eau. La tâche des techniciens consiste aussi à améliorer les installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les écoles et autres bâtiments publics abritant des personnes déplacées, à installer des douches, des toilettes séparées, des chaudières pour l’hiver, etc. Dans des cas d’extrême urgence, il faut aussi acheminer de l’eau par camion-citerne, voire distribuer de l’eau en bouteille. (Source : CICR)

- En savoir plus sur le site du CICR




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information