AccueilInfosDossiers2e Rapport mondial sur les ressources en eau

9 mars 2006.

Eau et santé sont inextricablement liées

L’état de la santé humaine est inextricablement lié à un ensemble de (...)

L’état de la santé humaine est inextricablement lié à un ensemble de conditions propres aux ressources en eau : la potabilité de l’eau, l’adéquation des systèmes d’assainissement, le recul des maladies liées à l’eau et la salubrité des écosystèmes d’eau douce. Réaliser des progrès dans le domaine de la santé passe par une meilleure gestion des utilisations de l’eau et de l’assainissement.

JPEG - 7.3 ko
Enfant du Bangla Desh © Photo FAO, J.Holmes

Garantir un approvisionnement suffisant en eau potable, aménager des systèmes adéquats d’assainissement, promouvoir des pratiques nouvelles en matière d’hygiène : en zone urbaine comme en milieu rural, tous ces services sont importants si l’on veut enrayer la transmission des maladies diarrhéiques et autres infections gastro-intestinales.

La santé peut également être un facteur décisif pour encourager les communautés à prendre part à la conservation de la nature et à la gestion de l’environnement (en particulier les communautés dont les moyens d’existence dépendent des écosystèmes) ou gérer les risques sanitaires en rapport avec les maladies liées à l’eau. L’état de santé de la communauté est l’indicateur idéal de la réussite ou de l’échec du développement et de la gestion intégrée des ressources en eau.

- Les maladies infectieuses, en particulier la diarrhée et la malaria, sont toujours en tête de la charge mondiale des maladies liées à l’eau. En Afrique et en Asie, elles sont encore une menace considérable sur la santé publique. En 2002, les maladies diarrhéiques et la malaria ont fait respectivement 1,8 et 1,3 million de morts. Les victimes étaient presque toutes des enfants de moins de 5 ans.

- De nombreuses maladies liées à l’eau pourraient être contrôlées grâce à un accès universel à l’eau potable et à des pratiques appropriées en matière de gestion de l’eau, de services sanitaires et d’hygiène. La mesure la plus efficace serait de se laver les mains avec du savon, ce qui réduirait de moitié le nombre des décès dus à la diarrhée. Diverses maladies infectieuses de la peau et des yeux sont dues au manque d’hygiène et à un approvisionnement inapproprié en eau.

- Le développement des ressources en eau a des conséquences sur l’incidence des cas de malaria et d’autres maladies à vecteur. L’eau est nécessaire à l’alimentation et à l’énergie, et cette nécessité postule le développement de l’irrigation et la construction de réservoirs. Mais il ne faut pas négliger les risques que ces aménagements font également peser sur la santé du fait qu’ils peuvent fournir des conditions écologiques favorables à la propagation de certaines maladies, dont la malaria en particulier.

- La pollution chimique des eaux de surface, principalement due aux effluents industriels et aux ruissellements à partir des terres agricoles, constitue également un danger majeur pour la santé dans certains pays en développement.

- Sur le long terme, de nombreuses actions écologiques en faveur de la santé se sont révélées plus rentables que des interventions médicales. Des études ont montré qu’un accès universel à l’eau courante et à un réseau d’évacuation peut en effet considérablement réduire la charge de maladies liées à l’eau. (nb. article rédigé sur la base du résumé officiel)


Lire la présentation générale de ce Rapport dans les pages d’actualité de aqueduc.info : « L’eau, de la crise de gouvernance à la responsabilité partagée », 9 mars 2006




Mots-clés

Mot d’eau

  • Entre la ressource et la source, comment dire l’eau avec justesse ?

    " Entre l’expérimentation du chimiste qui dit clairement la composition de l’eau mais en oublie l’usage, et l’expérience des usagers qui en vivent les troubles, les dangers et les surprises, y a-t-il une place pour une épreuve de soi et du monde qui dise l’eau au lieu de ne faire qu’en parler ? " (Jean-Philippe Pierron, "La Poétique de l’eau")

Glossaire

  • Pompage-turbinage

    C’est un type de centrale hydroélectrique qui permet de stocker de l’énergie électrique potentielle par le biais de deux bassins d’accumulation situés à des altitudes différentes. L’eau du réservoir supérieur, qui sert à produire de l’électricité par turbinage, se déverse dans le réservoir inférieur. Et lorsque la demande d’énergie électrique est faible, cette eau est pompée vers le bassin du haut pour y être stockée et plus tard turbinée à nouveau. Il est ainsi possible d’établir un équilibre entre l’offre et la demande sur le marché de l’électricité.


Contact Lettre d'information