AccueilInfosOn en parle

8 avril 2010.

Cryosat 2 sur orbite pour étudier les glaces terrestres

Le satellite Cryosat 2 de l’Agence spatiale européenne (ESA) a été (...)

Le satellite Cryosat 2 de l’Agence spatiale européenne (ESA) a été lancé avec succès depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, grâce à une fusée Dniepr de la société ISC Kosmotras. Depuis son orbite polaire, ce satellite (qui remplace Cryosat 1 dont le lancement avait échoué en 2005) doit mesurer avec précision l’altitude des glaces continentales et l’épaisseur de la banquise, et fournir ainsi des informations sur la façon dont les glaces réagissent au changement climatique.

Volker Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre à l’ESA, explique que même si l’on sait que la surface des glaces de mer décroît, il est urgent de comprendre aussi comment évolue leur volume. Pour cela, les chercheurs ont notamment besoin d’informations sur l’épaisseur des glaces, ce qui est précisément l’objectif de Cryosat 2.

Le programme d’Observation de la Terre de l’ESA compte désormais trois satellites d’exploration placés sur orbite en un peu plus de douze mois : GOCE, sur la gravité et circulation océanique en régime stable (lancé en mars 2009) ; SMOS, pour l’étude de l’humidité des sols et de la salinité des océans (novembre 2009) et désormais Cryosat 2.

Ces satellites de la série « Earth Explorers » sont conçus pour répondre directement aux questions que se posent les scientifiques et visent à améliorer la compréhension du fonctionnement du système Terre et des effets que les activités humaines induisent sur les processus naturels. (Informations ESA)

- Pour en savoir plus, voir les pages spéciales Cryosat (en anglais) sur le site de l’ESA




Mots-clés

Agenda

Mot d’eau

  • La vie, plusieurs eaux

    “Il y a plusieurs durées dans votre vie. Il y a plusieurs eaux mélangées dans le temps. L’enfance fait comme un courant profond dans la rivière du jour. Vous y revenez souvent, comme on revient chez soi après beaucoup d’absence.” (Christian Bobin, "La part manquante", 1989)

Glossaire

  • Robinet

    Le mot vient de Robin, un sobriquet que jadis, dans les récits moyenâgeux, on donnait au mouton. Chez Rabelais par exemple. On l’employa ensuite pour désigner la pièce - souvent décorée d’une tête stylisée de mouton ou de bélier - installée sur le tuyau d’écoulement d’une fontaine pour fermer, ouvrir ou régler son débit d’eau. L’expression "tenir le robinet" signifiait d’ailleurs : user d’une chose à sa volonté. On notera que pour parler du robinet la langue allemande utilise le mot ... "Hahn", le coq !


Contact Lettre d'information