AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2008

16 avril 2008.

Coût des intempéries 2007 en Suisse : 710 millions de francs

Selon les derniers chiffres de la banque de données sur les (...)

Selon les derniers chiffres de la banque de données sur les dommages dus aux intempéries, mise à jour par l’Institut fédéral de recherches WSL, les dommages causés par les intempéries ont été en 2007 largement supérieurs à la moyenne (360 Mio durant les 35 dernières années). Sur un montant total estimé à 710 millions de francs, plus de la moitié, soit 380 millions, est liée aux inondations consécutives aux fortes précipitations du mois d’août.

La majeure partie des dégâts enregistrés en 2007 est due essentiellement aux pluies continues des 8 et 9 août. Les crues ont surtout affecté le Plateau, dévastant entre autres les villes de Laufon (BL), Roche (VD) et Lyss (BE). L’Aar a débordé principalement en aval d’Olten (SO). La situation a également été très critique en ville de Delémont (JU), et un habitant de Heimiswil (BE) a perdu la vie durant les intempéries.

JPEG - 6.9 ko
Pont sur le Grossbach
près de Gross (SZ)
(Photo Ch.Rickli / WSL)

Les nombreux orages qui ont touché notamment la région de Huttwil (BE) entre le 7 et le 9 juin 2007 ont également entraîné de lourdes pertes. Trois personnes y ont perdu la vie, emportées par la Langete en crue. Quant aux dommages matériels, ils ont été chiffrés à plus de 85 millions de francs. Les 20 et 21 juin, ce fut au tour des cantons de Schwyz et de Berne de subir de violents orages. D’innombrables habitations et voies de circulation ont été inondées à Unteriberg et à Einsiedeln (SZ) ainsi qu’à Lyss (BE). Ce même front orageux a causé environ 140 millions de francs de dommages sur l’ensemble du pays.

Par ailleurs, la Suisse a compté en 2007 plus de 130 glissements de terrain et 25 chutes de pierres et de blocs, ces derniers principalement en janvier et en mai. Leur coût total est estimé à plus de 23 millions de francs. (Source : communiqué WSL)




Infos complémentaires

:: L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL)

Cet Institut procède depuis 1972 à une collecte systématique d’informations sur les intempéries. Sur mandat de l’Office fédéral de l’Environnement, il gère une banque de données sur les dommages dus aux crues, laves torrentielles et glissements de terrain d’origine naturelle.

Depuis 2002, ce fichier prend également en compte les éboulements et chutes de pierres. Il exclut toutefois les dégâts causés par des avalanches ou par le poids de la neige, les tremblements de terre, la foudre, la grêle et les tempêtes.

Le montant annuel des dommages matériels est estimé à partir des informations fournies par les compagnies d’assurance, les experts, les cellules de crise, et les représentants officiels et semi-officiels aux niveaux communal, cantonal et fédéral.

Site de l’Institut WSL

Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information