AccueilInfosOn en parle

11 février 2006.

Congrès de l’Association africaine de l’eau à Alger

Le 13e congrès de l’Association africaine de l’Eau (AAE) se tiendra (...)

Le 13e congrès de l’Association africaine de l’Eau (AAE) se tiendra à Alger du 13 au 16 février sous le thème : « Eau et assainissement, quelle stratégie pour les défis du millénaire ». Le congrès, qui se tient tous les deux ans dans l’un des pays membres de l’Association, organise ses travaux autour des moyens qui permettront d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement et la lutte contre la pauvreté.

Où en sommes nous aujourd’hui, en terme de protection de nos ressources, en terme d’utilisation de l’eau comme moyen d’amélioration des conditions de vie des populations, comme moyen de réduction de la pauvreté, et de promotion du Développement durable ? Quels sont les progrès accomplis à l’échelle africaine dans la mise en place d’infrastructures d’assainissement ? Autant d’interrogations posées par ses organisateurs : « l’économie de l’eau fait partie de la culture, il faut qu’il en soit ainsi pour toute l’Afrique, à l’heure où les cours d’eau et les nappes phréatiques sont surexploités, la lutte contre le gaspillage représente un défi que nous devons relever ».

Selon le Président du Congrès et Directeur Général de l’Algérienne des eaux, Abdelkrim Mechia, « le sous-équipement, les cycles de la sécheresse, le retard technologique, la pollution, l’insuffisance des infrastructures et leur inadéquation sont autant de facteurs qui font de l’Afrique le continent où le citoyen souffre le plus du manque d’eau. »

En Algérie, précise-t-il, la tendance actuelle, est à l’émergence d’un grand opérateur national qui travaille à mettre en place une organisation cohérente de la gestion et la distribution de l’eau potable, tout en cherchant un partenariat avec les grandes entreprises spécialisées dans le domaine en vue d’assurer une meilleure gestion, de mieux rentabiliser et exploiter les ressources disponibles et d’assurer un transfert des techniques et technologies liées à la gestion de l’eau. (Source : AAI, Agence algérienne d’information)

13e congrès de l’Association africaine de l’Eau (AAE)




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information