AccueilRessourcesOutils

2009.

"Congo River", film documentaire de Thierry Michel

Ce long métrage du documentariste belge Thierry Michel emmène ses (...)

Ce long métrage du documentariste belge Thierry Michel emmène ses spectateurs aux sources du fleuve du Congo, véritable colonne vertébrale et axe de communication essentiel de la RDC. Il évoque de nombreuses facettes du Congo d’hier et d’aujourd’hui.

“Avec Congo River, j’ai voulu aller plus loin et dépasser l’univers que je connais bien, l’univers urbain des grandes villes congolaises Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi. J’ai voulu, par ce voyage un peu initiatique à la source du fleuve, découvrir l’Afrique dans son intemporalité, dans son retour à ses origines, mais aussi dans les tumultes de l’histoire, parce qu’un fleuve est toujours le témoin de l’histoire.” (Thierry Michel)

JPEG - 5.3 ko

Ce documentaire propose un voyage dans l’espace et dans le temps et invite à la découverte d’un pays, de ses tragédies et de ses espoirs. Une barge sur laquelle s’entassent quelque 300 personnes et du bétail remonte le fleuve Congo sur 1’700 kilomètres, de Kinshasa à Mbandaka. Au-delà des rapides, le film fait un saut jusqu’à Kisangani, en des lieux dévastés par de longues guerres intestines.

Congo River

Film long métrage documentaire, Belgique, 2006.
Réalisation : Thierry Michel
Production : Les Films de la Passerelle, LesFilms d’ici.
Durée : 116 minutes

Ce dossier pédagogique peut être téléchargé
sur le site www.e-media.ch




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information