AccueilInfosOn en parle

5 novembre 2007.

Conflit italo-suisse autour de la rivière Isorno

Le Val Onsernone est italien en amont et suisse en aval. L’Italie (...)

Le Val Onsernone est italien en amont et suisse en aval. L’Italie a le projet de capter l’eau de sa rivière Isorno et de la détourner par voie souterraine vers le Val Vigezzo en vue d’alimenter une nouvelle centrale hydroélectrique. Cela aurait pour conséquence d’assécher l’un des derniers cours d’eau naturels. L’idée, qui date de quelques années, avait suscité déjà bien des oppositions. Elle refait aujourd’hui surface et provoque la mobilisation des habitants de la vallée, des mouvements écologistes et des politiciens.

Dernier événement en date : fin octobre, à Bagno di Craveggia, dans la partie italienne de la vallée, à quelques mètres de la frontière, une bonne centaine de personnes ont participé à l’inauguration d’une sculpture, signée d’un artiste tessinois, Giancarlo Bisi, taillée dans du granit de la région et baptisée « Cube des 4 vents et des papillons », sur laquelle a été inséré un point trigonométrique d’or symbolisant la pureté des eaux de l’Isorno et de la Terre Mère.

Les Verts tessinois ont pour leur part écrit au ministre italien de l’environnement pour attirer son attention sur le fait que, si ce projet hydroélectrique – auquel ils sont fermement opposés - était réalisé, « le paysage naturel serait altéré de manière irréversible, avec de graves conséquences non seulement pour l’écosystème, mais aussi pour le tourisme et donc pour les résidents de la vallée ».

Ils font également remarquer que le Val Onsernone est l’un des mieux conservés du Tessin. Difficile d’accès et situé hors des grands pôles d’attraction du canton, il n’a certes pas connu de grands développements économiques, mais la richesse de son patrimoine naturel en a été d’autant préservée.

Au début de l’été, un parlementaire radical tessinois, Fabio Abate, avait interpellé le gouvernement fédéral sur la question de savoir ce qu’il entendait faire pour que les intérêts du Val Onsernone ne soient pas gravement lésés.

Dans sa réponse datée du 21 septembre, le gouvernement fédéral indique que la Suisse a plusieurs fois fait part de ses réserves aux autorités italiennes, plaidé pour une solution durable et demandé notamment que des débits résiduels minimaux soient respectés. Mais, vu que le projet de centrale hydroélectrique est prévu sur le territoire italien, les moyens dont la Suisse dispose pour influencer, voire empêcher, sa réalisation, sont limités. Selon le ministère suisse de l’environnement, l’Italie aurait cependant donné la garantie que toutes les procédures internationales seraient respectées. (bw)




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information