AccueilInfosOn en parle

9 mars 2006.

Coca Cola rejoint le Pacte Mondial de l’ONU

E. Neville Isdell, PDG de la plus grande société de boisson du (...)

E. Neville Isdell, PDG de la plus grande société de boisson du monde, a annoncé au secrétaire général des Nations Unies sa décision de se joindre au « Global Compact ». Ce pacte, créé par Kofi Annan en 2000, a pour objectif de permettre à tous les peuples de la planète de bénéficier des avantages de la mondialisation et d’ancrer les marchés mondiaux à des valeurs et pratiques indispensables pour répondre aux besoins socioéconomiques. Le « Pacte Mondial » constitue aujourd’hui le plus grand réseau de responsabilité volontaire d’entreprises avec 2,900 organisations représentant quelque 90 pays.

Coca Cola, basée à Atlanta, affiche des ventes annuelles de 23 milliards de dollars et commercialise des boissons dans plus de 200 pays. E. Neville Isdell a expliqué que sa société s’engageait ainsi à mener ses affaires "dans le plus grand respect des principes universels" en matière de droits de l’homme, de normes de travail, de pratiques environnementales responsables et de combat contre la corruption. (Source : Reuters)

Le Pacte Mondial de l’ONU




Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information