AccueilLe site

2003.

Canal info eau

En guise de préface...

A l’origine d’aqueduc.info, né au printemps 2003, réaménagé en automne 2006 et reconfiguré en automne 2016, un projet : celui d’un site internet personnel et indépendant (dans sa rédaction et son financement) consacré à l’information sur les problématiques actuelles de l’eau (douce) sous l’angle du développement durable (aspects économiques, environnementaux, sociaux, politiques et culturels).

Pourquoi "aqueduc" ?

L’aqueduc (mot emprunté au latin ’aquaeductus’) désigne un canal artificiel, construit en maçonnerie, parfois souterrain, parfois à fleur de sol, mais plus généralement aérien, "destiné à capter et à conduire l’eau d’un lieu à un autre" (selon la définition du Trésor de la Langue Française).

Alors que le français courant semble avoir relégué le mot dans le catalogue des ponts antiques, l’italien acquedotto et l’espagnol acueducto qui empruntent les mêmes racines latines le font résonner de façon résolument moderne en l’utilisant aussi bien pour les eaux d’irrigation ou les eaux industrielles que pour l’eau potable.

L’aqueduc romain renvoie certes à des valeurs fondamentales propres aux biens communs ainsi qu’aux "choses publiques" qui excluent toute forme d’appropriation de l’eau, postulant la responsabilité de tous et de chacun pour leur préservation. Mais sa richesse de sens va bien au-delà du registre politique.

L’aqueduc est symbole de vie puisqu’il apporte à l’homme une ressource dont il ne peut se passer. Il signifie le partage, reliant un amont et un aval, parfois un bassin versant à un autre. Il met en valeur le savoir-faire des métiers de l’eau. Il témoigne d’un patrimoine historique en matière de gestion de l’eau. Et dans le même mouvement il est une invitation à se préoccuper de l’héritage laissé aux générations futures.

Voilà un vocable qui sied donc bien à un site qui se veut "capteur" d’informations diverses sur les thématiques de l’eau, "canal" de communication entre ceux qui s’intéressent à ce thème toujours plus d’actualité en tous points de la planète, et qui se montrent attentifs à la préservation et à la promotion de ce bien commun irremplaçable.

Bernard Weissbrodt


- Les contenus du site aqueduc.info (textes et images)
sont sous licence CC BY-SA



Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information