AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2008

13 mai 2008.

Bilan d’une décennie pour la préservation du Rhône genevois

Les Services Industriels de Genève dressent le bilan d’une bonne (...)

Les Services Industriels de Genève dressent le bilan d’une bonne décennie d’actions environnementales pour préserver et revaloriser le bout de Rhône qui va du Léman à la frontière franco-suisse. Les différents ouvrages hydroélectriques qui y ont été installés depuis la fin du 19e siècle ont fortement modifié les milieux naturels du fleuve. Il était impératif de s’atteler à leur donner vie avant qu’il ne soit trop tard.

Aujourd’hui, les quelque 27 kilomètres de Rhône genevois n’ont plus grand-chose à voir avec le fleuve de jadis. Après la mise en service en 1888 de l’usine des forces-motrices de la Coulouvrenière, au centre ville, Genève s’est en effet doté de plusieurs centrales au fil de l’eau : à Chèvres en 1896, à Chancy-Pougny en 1925, à Verbois en 1944, et l’écluse du Seujet en 2000.

Ces différents barrages ont de multiples effets sur le lit du fleuve comme sur ses berges, entre autres de volumineuses alluvions nécessitant des vidanges régulières et de fortes érosions dues aux variations de débits, sans parler de la disparition de méandres producteurs de diversité biologique. Conséquences négatives aussi sur la flore et la faune confrontées aux nouveaux régimes d’écoulement de l’eau, trop rapide ou trop lente, menaçant à la fois leur habitat et leurs ressources alimentaires.

Une question d’équilibre

Au tournant des années 90, ce sont le projet de barrage au Seujet et le renouvellement des concessions des usines de Verbois et Chancy-Pougny qui fourniront aux Services Industriels de Genève (SIG) l’occasion de réfléchir davantage à leurs responsabilités en matière de développement durable : comment trouver le bon équilibre entre les intérêts économiques de la production d’électricité et les impératifs de la protection des milieux naturels.

Comme l’explique Philippe Verburgh, Directeur Énergies aux SIG, « il ne suffit pas d’exploiter le fleuve à travers la production d’énergie hydroélectrique, il faut encore le préserver de manière à éviter de se retrouver dans quelques années avec un fleuve complètement détruit ». D’où la décision de mettre en route, en collaboration avec les différents partenaires publics ou associatifs, un programme d’actions environnementales pour la préservation et la revitalisation du Rhône.

Trois objectifs précis

Ce programme se décline en trois grands objectifs répartis sur une bonne dizaine de sites :

1. Préserver, diversifier et créer des milieux naturels propices à la biodiversité du Rhône : réaménagement des rives, création de plans d’eau, dragage des sédiments, création de roselières et de saulaies, préservation d’herbiers aquatiques, etc.

JPEG - 7.7 ko
Passe à poissons au barrage de Verbois

2. Soutenir les espèces menacées de disparition : aménagement de gouilles et de mares à batraciens, de frayères et de ruisseaux de grossissement pour les truites, d’habitats propices aux reptiles, etc.

3. Rétablir et assurer la libre migration des espèces le long du fleuve de manière à préserver son rôle de corridor biologique : passes à poissons, rampes à castors, espaces de repos pour les oiseaux migrateurs, etc.

On reconnaît volontiers, du côté de la direction des SIG, que l’on s’est au départ montré assez sceptique et peu enthousiaste à l’idée d’entreprendre ce genre d’actions pourtant exigées par les nouvelles lois fédérales en matière de protection de l’environnement. Mais aujourd’hui, on s’en dit au contraire plutôt fier : « la motivation a grandi avec le bébé ». (bw)

Photos aqueduc.info




Infos complémentaires

Actions
environnementales
pour la préservation
du Rhône

Brochure de 24 pages éditée par les SIG pour expliquer les différentes actions environnementales effectuées dans le cadre du renouvellement de la concession du barrage de Verbois

Téléchargeable sur le site www.rhone-geneve.ch


Parcours découverte
Au fil… du Rhône
De la rade de Genève
à Verbois

Dépliant avec carte
édité conjointement par Pro Natura, Nos Oiseaux, le Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève, la Commission de la Pêche et la Direction générale nature et paysage du Canton de Genève, les SIG et Swissboat


Quel Rhône pour demain ?
Actions environnementales pour la préservation du Rhône

Film de 25 minutes
Réalisation : Stephan Rytz
ORCA Production, Nyon


Site internet
www.rhone-geneve.ch

Système de suivi scientifique environnemental permettant d’analyser les conséquences de l’exploitation hydroélectrique et de toute autre activité sur le Rhône et l’Arve genevois.

Différents indicateurs sont évalués de manière quantitative et leurs tendances respectives figurent sous la rubrique "Monitoring".

Le programme d’actions environnementales pour la préservation du Rhône sera périodiquement évalué de manière qualitative et intégré dans la rubrique "Biotopes et Paysages".

Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information