AccueilBloc-Notes

23 avril 2020.

Bien rincer les installations d’eau potable avant de les remettre en service

Au moment où certains établissements publics et privés s’apprêtent à (...)

Au moment où certains établissements publics et privés s’apprêtent à reprendre leurs activités - cabinets paramédicaux, salons de coiffure, de massage ou de beauté, etc., et plus tard les centres scolaires, sportifs et autres -, les distributeurs d’eau potable attirent l’attention sur l’impérative nécessité de bien rincer les installations avant leur remise en service. Le fait que ces installations n’ont guère été utilisées durant plusieurs semaines favorise la prolifération de microorganismes qui comme les légionelles peuvent entraîner de sévères pneumonies.

Concrètement, et avant toute remise en service de ces établissements, il s’agit d’ouvrir tous les robinets - éviers, lavabos, douches et autres raccordements - et de laisser couler l’eau pour un rinçage complet. Il est important d’ouvrir simultanément plusieurs robinets pour assurer un courant suffisamment fort dans les conduites de distribution. Il faut laisser couler l’eau de tous les robinets au moins jusqu’à l’obtention d’une température constante. Le rinçage doit s’effectuer séparément pour l’installation d’eau froide et l’installation d’eau chaude. Ce geste simple et efficace permet de protéger la santé des utilisateurs.

- Pour en savoir plus, consulter la fiche d’information rédigée par la Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux (SSIGE)




Infos complémentaires

Autres articles aqueduc.info
sur l’eau et coronavirus

- Pas de coronavirus dans l’eau potable
- Surveiller les eaux usées pour traquer le coronavirus

Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information