AccueilInfosOn en parle

14 mai 2008.

Besançon met son eau en bouteilles

Depuis le 14 mai, Besançon, en France, commercialise son eau en (...)

Depuis le 14 mai, Besançon, en France, commercialise son eau en bouteille sous l’étiquette « La Bisontine pétillante ». En 2006, la ville, souhaitant développer un concept de marque pour l’eau potable distribuée par son réseau, avait déposé la marque « Bisontine » en insistant particulièrement sur sa qualité, son prix et son intérêt pour la préservation de l’environnement. Elle prolonge aujourd’hui son initiative avec un nouveau produit embouteillé et gazéifié par une société locale, et distribuée à un prix très concurrentiel.

Devant le succès de 8’000 carafes déjà diffusées et la consommation en hausse de l’eau du robinet, la Ville de Besançon a cherché à diversifier son offre. Elle a profité pour cela de la présence de la société Rième Boissons, limonadier artisanal depuis 1921 à Morteau et implanté à Besançon depuis près de 10 ans. D’où une distribution qui bénéficie de transports on ne peut plus courts. Par ailleurs, le montage des capsules est réalisé par des travailleurs du Centre de Handicapés au Travail de la ville. Cette eau sera disponible dans les bars et les restaurants et dans plusieurs points de vente grand public, capables de gérer le circuit des bouteilles consignées.

Une enquête d’opinion menée en 2007 a montré notamment que les Bisontins ont dans leur très grande majorité une sensibilité particulièrement élevée aux préoccupations environnementales et qu’ils témoignent d’une très grande confiance envers leur eau du robinet. Cela s’est d’ailleurs traduit par une progression spectaculaire de la consommation d’eau du robinet depuis 2004 : 83 % des habitants ont déclaré avoir bu de l’eau du robinet, contre seulement 67 % en 2004. Un niveau de consommation supérieur à la moyenne nationale (3 Français sur 4 admettent boire de l’eau du robinet).

Lire le document de la Ville de Besançon : « La Bisontine pétillante, la première eau du robinet avec des bulles »




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information