AccueilInfosOn en parle

25 septembre 2008.

Australie : projet privé de recyclage d’eau pour des clients industriels

La multinationale française Veolia Eau annonce qu’elle a signé avec (...)

La multinationale française Veolia Eau annonce qu’elle a signé avec la Sydney Water Corporation et en partenariat avec la société AquaNet Sydney, un contrat portant sur le premier projet privé de recyclage des eaux usées d’Australie destiné à alimenter un réseau de clients industriels. D’un montant estimé à plus de 120 millions d’euros, ce contrat s’inscrit dans le cadre d’un programme gouvernemental de la Nouvelle Galles du Sud qui vise à réduire la demande qui pèse sur la capacité en eau potable de la région située à l’ouest de Sydney.

Le projet prévoit la construction, le financement et l’exploitation d’une usine qui à terme devrait produire chaque jour quelque 20 millions de litres d’eau recyclée de haute qualité pour les besoins de grands opérateurs industriels. Veolia Eau Solutions & Technologies, filiale de Veolia Eau, elle-même division de Veolia Environnement, qui doit investir 30 millions d’euros dans ce projet, construira les installations puis en assurera l’exploitation durant 20 ans.

AquaNet assurera pour sa part la conception, la construction, le financement et l’exploitation du réseau comprenant deux stations de pompage et trois réservoirs, reliés par une canalisation de vingt kilomètres, dont une portion utilisera les conduites d’un ancien gazoduc. Au bout du compte, le projet devrait permettra d’économiser l’équivalent de 4,3 milliards de litres d’eau potable par an pour les besoins de la population. (Source : communiqué Veolia)

Site de Veolia Eau




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information