AccueilInfosOn en parle

27 novembre 2007.

Asie : les mauvaises gestions font les crises de l’eau

Si l’un ou l’autre pays d’Asie doit faire à une crise de l’eau, il (...)

Si l’un ou l’autre pays d’Asie doit faire à une crise de l’eau, il faudra en chercher la cause dans une gouvernance de l’eau inadéquate ou inappropriée, et non pas dans une pénurie physique de l’eau. C’est l’un des principaux messages du dernier rapport publié par la Banque asiatique de développement (ADB) sur les Perspectives asiatiques de développement de l’eau.

En principe, disent les experts, les pays asiatiques en développement ne devraient pas connaître de crise de l’eau. Il y a en effet maintenant suffisamment de connaissances, de technologies et d’expertises disponibles dans la région pour résoudre ses problèmes de l’eau, actuels et futurs. Le rapport reste toutefois prudemment optimiste, compte tenu de quelques constats qui font problème, entre autres :

- la concurrence mondiale pour l’eau ne cesse de croître
- les interactions entre l’eau et d’autres secteurs de développement connexes ne sont pas suffisamment prises en compte, par exemple dans les domaines de l’énergie, de l’alimentation, de l’environnement
- les changements climatiques créent de nouvelles incertitudes en matière de planification et de gestion de l’eau, il faut donc mettre l’accent sur la recherche si l’on veut éviter de graves carences liées à l’eau
- l’accès limité à l’eau est une cause déterminante de la pauvreté, mais certaines pratiques des populations pauvres, par exemple le déboisement incontrôlé, font elles-mêmes surgir de nouveaux problèmes d’approvisionnement en eau.

Autrement dit, la réussite d’une bonne gouvernance de l’eau passe par des cadres institutionnels stables, une volonté politique forte, une implication de la société civile dans la résolution des problèmes, des appuis financiers adéquats et le développement de compétences et de capacités. (Source : Asian Development Bank)

Lien utile


Asian Water Development Outlook 2007




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information