AccueilInfosOn en parle

8 août 2014.

Alpes bernoises : un lac glaciaire se vide subitement

Le lac des Faverges - l’un des lacs du glacier de la Plaine-Morte, (...)

Le lac des Faverges - l’un des lacs du glacier de la Plaine-Morte, dans le canton de Berne – a subitement commencé à se vider et à déverser des quantités d’eau impressionnantes dans la vallée de la Simme qui lui sert de déversoir naturel. Le phénomène, observé depuis deux ou trois ans durant l’été, n’a toutefois pas provoqué de dégâts importants.

Les trois plus grands lacs glaciaires de la Plaine-Morte sont sous surveillance scientifique depuis qu’un premier écoulement important s’est produit en 2011. Comme il avait été constaté au début du mois que le lac des Faverges avait atteint, comme l’an dernier, quelque deux millions de mètres cubes, les experts s’attendaient à ce que les eaux de fonte, légèrement plus chaudes que la glace, élargissent progressivement leur chenal sous le glacier et finissent par libérer presque soudainement de grandes masses d’eau.

Dans la journée du 7 août, le débit amont de la Simme a rapidement passé de 5 à 25 mètres cubes par seconde. Et en quelques heures la taille du lac des Faverges s’est réduite de moitié.

D’un volume quasi insignifiant il y a une vingtaine d’années, les trois principaux lacs glaciaires de la Plaine-Morte ont pris de plus en plus de volume sous l’effet du réchauffement climatique et du retrait du glacier. Leur écoulement est un phénomène relativement récent et pendant les mois critiques de l’été leurs variations de niveau sont suivies en permanence par des instruments de mesure reliés à un système d’alarme. (Source : Berner Zeitung)



Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information