AccueilInfosOn en parle

21 octobre 2017.

AQUATIS a ouvert ses portes à Lausanne

Un espace de 3500 mètres carrés répartis sur deux niveaux, 2000 (...)

Un espace de 3500 mètres carrés répartis sur deux niveaux, 2000 mètres cubes d’eau douce, 20 écosystèmes des 5 continents déclinés dans 46 aquariums, vivariums et terrariums, 10’000 poissons et une centaine de reptiles et amphibiens : ouvert au public depuis le 21 octobre, AQUATIS se présente, dans les hauts de Lausanne, comme le plus grand aquarium-vivarium d’eau douce d’Europe. Plus encore : il entend proposer à ses visiteurs "un voyage exceptionnel à travers les milieux d’eau douce les plus fascinants de notre planète".

Imaginé à l’orée des années 2000, sous le nom d’AquaEcopôle, par deux biologistes français et un muséologue suisse, le projet rebaptisé plus tard AQUATIS et garanti par une Fondation reconnue d’utilité publique, se veut à la fois "scientifique, technologique, culturel et durable". Son acronyme annonce d’ailleurs tout un programme :

- AQUA comme eau : l’eau douce sert de fil conducteur aux visiteurs qui auront tout au long du parcours l’occasion de prendre davantage conscience de l’importance de la préservation des milieux aquatiques et de leur diversité.
- T comme Terre : les deux tiers des collections vivantes du Vivarium de Lausanne, qui a mis fin à ses activités après une quarantaine d’années d’existence. ont été intégrés dans le complexe du nouveau musée.
- I comme Innovation : dans son projet pédagogique, AQUATIS mise sur une scénographie des écosystèmes aquatiques qui fait appel aux techniques de vulgarisation interactive les plus modernes.
- S comme Science : AQUATIS, qui a conclu des partenariats avec plusieurs instituts de recherche, s’inscrit également dans un réseau de compétences dédiées aux sciences de la vie et de l’environnement.

La découverte des écosystèmes aquatiques se fait via deux grands espaces consacrés, pour le premier, au bassin du Rhône, du massif alpin jusqu’à son embouchure méditerranéenne, et le second aux autres continents, des grands lacs africains à la forêt amazonienne en passant par les mangroves asiatiques et la barrière de corail océanienne.

Côté budget, l’ensemble du projet - qui appartient au groupe hôtelier Boas et qui comprend également un hôtel et un parking - aura coûté une centaine de millions de francs suisses, dont les deux tiers environ pour l’aquarium. AQUATIS espère accueillir quelque 450’000 visiteurs au cours de sa première année d’existence.

- Le site web d’AQUATIS




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information