AccueilInfosOn en parle

21 octobre 2017.

AQUATIS a ouvert ses portes à Lausanne

Un espace de 3500 mètres carrés répartis sur deux niveaux, 2000 (...)

Un espace de 3500 mètres carrés répartis sur deux niveaux, 2000 mètres cubes d’eau douce, 20 écosystèmes des 5 continents déclinés dans 46 aquariums, vivariums et terrariums, 10’000 poissons et une centaine de reptiles et amphibiens : ouvert au public depuis le 21 octobre, AQUATIS se présente, dans les hauts de Lausanne, comme le plus grand aquarium-vivarium d’eau douce d’Europe. Plus encore : il entend proposer à ses visiteurs "un voyage exceptionnel à travers les milieux d’eau douce les plus fascinants de notre planète".

Imaginé à l’orée des années 2000, sous le nom d’AquaEcopôle, par deux biologistes français et un muséologue suisse, le projet rebaptisé plus tard AQUATIS et garanti par une Fondation reconnue d’utilité publique, se veut à la fois "scientifique, technologique, culturel et durable". Son acronyme annonce d’ailleurs tout un programme :

- AQUA comme eau : l’eau douce sert de fil conducteur aux visiteurs qui auront tout au long du parcours l’occasion de prendre davantage conscience de l’importance de la préservation des milieux aquatiques et de leur diversité.
- T comme Terre : les deux tiers des collections vivantes du Vivarium de Lausanne, qui a mis fin à ses activités après une quarantaine d’années d’existence. ont été intégrés dans le complexe du nouveau musée.
- I comme Innovation : dans son projet pédagogique, AQUATIS mise sur une scénographie des écosystèmes aquatiques qui fait appel aux techniques de vulgarisation interactive les plus modernes.
- S comme Science : AQUATIS, qui a conclu des partenariats avec plusieurs instituts de recherche, s’inscrit également dans un réseau de compétences dédiées aux sciences de la vie et de l’environnement.

La découverte des écosystèmes aquatiques se fait via deux grands espaces consacrés, pour le premier, au bassin du Rhône, du massif alpin jusqu’à son embouchure méditerranéenne, et le second aux autres continents, des grands lacs africains à la forêt amazonienne en passant par les mangroves asiatiques et la barrière de corail océanienne.

Côté budget, l’ensemble du projet - qui appartient au groupe hôtelier Boas et qui comprend également un hôtel et un parking - aura coûté une centaine de millions de francs suisses, dont les deux tiers environ pour l’aquarium. AQUATIS espère accueillir quelque 450’000 visiteurs au cours de sa première année d’existence.

- Le site web d’AQUATIS




Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information