AccueilInfosOn en parle

4 janvier 2006.

300 millions de Chinois boivent de l’eau non potable

Quelque 300 millions de Chinois vivant dans les campagnes boivent (...)

Quelque 300 millions de Chinois vivant dans les campagnes boivent de l’eau contenant des produits chimiques et autres éléments contaminants. L’information émane du gouvernement qui reconnaît une fois encore officiellement les dangers croissants de la pollution des eaux dans le pays.

Dans certains secteurs, la mauvaise qualité de l’eau a provoqué des émeutes de la part d’habitants furieux de leurs problèmes de santé chroniques et de la destruction de leurs cultures à cause de la pollution des rivières.

Mais les villes ne sont pas épargnées : selon l’agence Chine nouvelle citant une enquête nationale récente réalisée dans la foulée de la pollution chimique au benzène de la rivière Songhua, environ 90% des cités chinoises ont des nappes phréatiques polluées.

À Shanghai, la ville la plus grande et la plus riche du pays, l’eau du robinet, qui provient partiellement du fleuve Yangtze, fortement pollué, est jaune et sent mauvais, malgré les efforts de dépollution. Et, problème supplémentaire, plus de 130 villes connaissent des pénuries en eau importantes. (Source : Associated Press)




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau de Lao-Tseu

    Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et de plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle. Pour cela rien ne peut remplacer l’eau. Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur. Dans le monde il n’y a personne qui ne connaisse [cette vérité], mais personne ne peut la mettre en pratique. (Lao-Tseu, "Tao Te King", LXXVIII.)

Glossaire

  • Source « améliorée »

    Cette notion est utilisée par l’OMS pour désigner une installation d’approvisionnement en eau qui, de par la nature de sa construction, protège l’eau de façon satisfaisante de toute contamination extérieure, en particulier des matières fécales. Les sources améliorées incluent : l’eau courante sous canalisation alimentant le domicile, les forages ou puits tubulaires, les puits creusés protégés, les sources protégées et les citernes d’eau de pluie. L’eau en bouteille ne figure pas dans cette liste car la quantité d’eau ainsi fournie est limitée.


Contact Lettre d'information