AccueilInfosDossiers

"l’eau à la bouche"

Une expo et un livre - Alimentarium, Vevey



"l’eau à la bouche", une expo et un livre

Du 11 mars 2005 au 8 janvier 2006, Alimentarium - Musée de l’Alimentation de Vevey propose une exposition placée sous le titre : « l’eau à la bouche ». Cet itinéraire à travers les goûts, formes, (...)
Lire la suite

À quoi ressemble une bonne eau ?

« L’eau est essentielle, elle est parée de vertus mais cache des dangers de toutes sortes. Même dans les contextes où l’eau potable est à la portée de chacun, la relation avec cet élément n’est pas si (...)
Lire la suite

Les gestes de la bouteille d’eau

La bouteille d’eau est porteuse de nouveaux gestes, de nouvelles manières de boire, clairement repérables par exemple dans les rituels accompagnant les régimes minceurs. Avec l’apparition de la (...)
Lire la suite

L’eau entre quête vitale et méfiance montagnarde

L’évoue ü lu châva dè la vyà, l’eau est la sève de la vie, disent dans leur patois les habitants du village valaisan d’Évolène. Et pour cause : le nom de leur village, emprunté au ruisseau qui le traverse, (...)
Lire la suite

Le Gange, mythe et pollution

Dans la plupart des croyances et religions, l’eau occupe généralement une place de choix. Notamment au travers de nombreux rites de purification, baptêmes et aspersions, bains et ablutions. Avec (...)
Lire la suite

La gargoulette espagnole, une manière bien particulière de boire

Parmi les récipients d’Espagne, une place particulière revient à la cruche de terre cuite botijo dite gargoulette. Elle n’a pas cessé d’être utilisée jusqu’à nos jours. Pour José Juan Ojeda Quintana, (...)
Lire la suite

L’eau de coco, boisson vitale

Le cocotier Cocos nucifera Linné, répandu dans toute la ceinture tropicale du globe, est probablement le végétal le plus utile des îles d’Océanie. Une jeune noix verte peut selon l’espèce contenir (...)
Lire la suite

Mots-clés

Glossaire

  • Débit résiduel

    Volume d’écoulement qui subsiste après un prélèvement dans un cours d’eau (par exemple pour des besoins d’irrigation ou de production d’énergie). Maintenir un minimum de débit et de profondeur d’eau en aval d’une installation est absolument indispensable pour préserver la qualité de l’eau, assurer la recharge des nappes souterraines, protéger la faune et la flore et offrir des possibilités de loisirs. En Suisse, le débit résiduel minimal à garantir dans les cours d’eau à débit permanents est défini par la législation fédérale.

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information