AccueilInfosDossiers

PNR 61 sur la gestion globale de l’eau

Synthèses thématiques des 16 projets de recherche nationale suisse (...)



16 questions pour 16 projets de recherche

Les 16 projets d’étude retenus par le Programme national de recherche sur la "Gestion durable de l’eau" (PNR 61) se sont orientés dans deux directions : la moitié d’entre eux s’est plus (...)
Lire la suite

La Suisse n’est pas aussi riche en eau qu’on le supposait

Avec ses 40 kilomètres cubes d’eau qui s’écoulent chaque année hors de ses frontières, la Suisse restera longtemps encore un château d’eau pour ses voisins européens. Les changements climatiques ne vont (...)
Lire la suite

Les facteurs socio-économiques auront sur le secteur de l’eau davantage d’impacts que les changements climatiques

Les experts qui ont participé au Programme national de recherche sur la gestion durable de l’eau (PNR 61) sont unanimes sur ce constat : en Suisse, les changements techniques et socio-économiques (...)
Lire la suite

L’avenir de la gestion de l’eau passe par de meilleures synergies entre tous ses acteurs

La gestion durable des ressources en eau est une question de rapports biologiques et techniques. Mais c’est aussi – et toujours plus – une question de gouvernance de l’eau. Même s’ils soulignent fort (...)
Lire la suite

Agenda

Mot d’eau

  • Le Lac

    “Si près qu’ils approchent du lac, les hommes n’en deviennent pas pour ça grenouilles ou brochets. Ils bâtissent leurs villas tout autour, se mettent à l’eau constamment, deviennent nudistes… N’importe. L’eau traîtresse et irrespirable à l’homme, fidèle et nourrissante aux poissons, continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons. Et jusqu’à présent aucun sportif ne peut se vanter d’avoir été traité différemment”. (Henri Michaux, "La nuit remue", 1935)

Glossaire

  • Limnologie

    Père de la limnologie (du grec "limné", lac, étang), le savant suisse François-Alphonse Forel (1841-1912) parlait d’elle comme de "l’océanographie des lacs". Il la définissait comme la "science des eaux continentales, des eaux stagnantes réunies dans des bassins limités et profonds, qui ne sont ni des fleuves ou rivières, ni des marais ou étangs, ni des eaux souterraines". Aujourd’hui, cette discipline a pris le sens plus large d’étude de tous les aspects écosystémiques des lacs et des grands réservoirs naturels d’eau douce à ciel ouvert.


Contact Lettre d'information