AccueilLa Lettre

Lettre du Bénin

Reportages de Bernard Capo-Chichi


Bernard Capo-Chichi, originaire de Savalou, dans le département béninois des Collines, a longtemps travaillé à l’Institut de mathématiques et de sciences physiques de Porto-Novo, comme enseignant et conseiller pédagogique de formation. Aujourd’hui à la retraite, et toujours amoureux de la culture de la tradition vaudoun, il continue de consacrer une bonne part de son temps à la sensibilisation aux défis de l’eau et de l’écologie. Et à faire part régulièrement de ses observations dans aqueduc.info.

PDF - 778.1 ko
LETTRES DU BÉNIN
2007-2011
Dossier (41 pg)

Voir aussi :
- Ces pluies qui libèrent les énergies
- Pour une politique audacieuse et efficace de l’eau en Afrique


Ainsi passe le temps à Miniki...

Bernard Capo-Chichi, Béninois, formateur en chimie de l’eau et ami de longue date de aqueduc.info, a passé le jour de Pâques à Miniki dans les environs de Savalou (centre du Bénin) à la recherche (...)
Lire la suite

Hetin-Sota, village lacustre sans eau potable

Hetin-Sota, village lacustre du Bénin, dispose d’une source thermale, mais n’a pas d’eau potable. Absurde paradoxe ! 3’000 habitants environ, à quelque 25 kilomètres de Porto-Novo, capitale politique (...)
Lire la suite

Mot d’eau

  • Eaux usées

    "Dans un monde où la demande en eau douce augmente sans cesse, et où les ressources en eau limitées subissent de plus en plus des contraintes du fait de la surexploitation, de la pollution et des changements climatiques, il est tout simplement impensable de négliger les opportunités qu’offre l’amélioration de la gestion des eaux usées." (Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau 2017)


Contact Lettre d'information