AccueilInfosDossiers

Le Rhône de Robert Hainard

Exposition à Seyssel, Haute-Savoie



Expo : « Le Rhône de Robert Hainard »

"Entre les îles, devant les Roches, le fleuve s’en va vers le soleil et le Fort de l’Écluse qu’on aperçoit dans le lointain." Robert Hainard, Aquarelle, 2 octobre (...)
Lire la suite

L’appel du fleuve

« J’ai adoré la puissance du Rhône. Le Rhône, il était trop beau trop puissant et son sort ne faisait pas de doute. Chaque fois que je le voyais c’était comme pour la dernière fois. Désespérément j’ai (...)
Lire la suite

Une vie toute entière consacrée à l’observation de la nature

Au cours de ses périples et de plusieurs milliers de nuits passées à l’affût, le plus souvent lors de la pleine lune, Robert Hainard a rassemblé, en soixante-dix ans de travail, un bestiaire unique en (...)
Lire la suite

"J’ai toujours aimé le bois..."

« J’ai toujours aimé le travail manuel, le bois…. Si je fais aussi de la gravure sur bois, c’est surtout à cause de cette difficulté qu’il y a à traduire la nature dans son côté le plus immédiat, le plus (...)
Lire la suite

Une journée chez les Hainard

Chaque matin aux aurores, dans le grand salon atelier, Robert Hainard se mettait à son travail avec enthousiasme, écoutant la météo, très importante pour les sorties en soirée aux terriers ! Après le (...)
Lire la suite

Pour apprendre à regarder le fleuve

En imaginant son exposition, Michèle Martin, étudiante en histoire de l’art, a d’abord cherché à faire mieux connaître, en particulier au public savoyard, un artiste suisse qui la touche beaucoup. (...)
Lire la suite

L’expo, côté Seyssel, Maison du Haut-Rhône

À Seyssel, Michèle Martin a voulu une exposition "simple dans sa forme, profonde dans son contenu, afin d’être à l’image de l’œuvre et de la vie de Robert Hainard, qui étaient un modèle de simplicité et (...)
Lire la suite

Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information