Accueil

Bloc-Notes

Informations en bref et en vrac


Informations en bref et en vrac


47
Jan 24

Ils réinventent l’eau potable

Alors que de par le monde plus de 2 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable, les initiatives techniques se multiplient pour créer des systèmes d’assainissement simples, efficaces et maîtrisables à long terme par les populations locales. La Tribune de Genève et 24 Heures s’arrêtent sur quelques-unes de ces innovations, souvent individuelles, "qui pourraient bien changer le monde".


Jan 23

Le Rhône de demain

La Radio Télévision Suisse et ARTE proposent une série de 10 webdocs pour décrypter les enjeux environnementaux du Rhône, de son glacier valaisan jusqu’à son delta camarguais, et pour mieux connaître et comprendre, images et paroles d’experts à l’appui, les grandes questions qui se posent aujourd’hui en termes de protection, d’utilisation et de gestion des eaux de ce fleuve long de 812 kilomètres. En savoir plus >


Jan 16

Quand l’eau révèle le monde

Sur ce thème, la rédaction du journal français "Libération" a organisé le 14 janvier à Paris un forum d’experts, d’hommes politiques, de patrons et militants d’ONG : il y aura été question de bien commun et d’accès à ressource, d’enjeux sociaux et géopolitiques, de défis climatiques et d’innovations, en particulier celles qui ont trait à la gestion de l’eau en milieu urbain. "Libé" s’en est fait largement l’écho dans plusieurs tribunes, interviews, comptes rendus publiés dans ses pages et sur son site ainsi que dans une série de brèves vidéos.


Jan 12

On n’a pas fini de parler des perturbateurs endocriniens dans l’eau

En France, si l’on en croit une étude publiée par l’ONG Générations Futures et basée sur l’analyse de rapports officiels, 73% des pesticides les plus souvent décelés dans les eaux de surface (53% dans les eaux souterraines et 50% dans l’eau du robinet) sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire des résidus chimiques pouvant entraîner des effets néfastes sur les organismes et notamment de perturber le système hormonal.


Jan 3

Nestlé a vendu Quézac

Nestlé Waters France-Belgique, la Division Eau embouteillée du groupe agroalimentaire suisse Nestlé pour ces deux pays, et par ailleurs leader en France du marché de l’eau en bouteilles, annonce avoir cédé la source Quézac et son unité de production en Lozère au groupe français Ogeu, basé dans les Pyrénées-Atlantiques. Le montant de cette transaction n’est pas connu mais le chiffre d’affaires annuel de Quézac tourne autour de quelque 20 millions d’euros. En poursuivant la cession de marques à forte connotation régionale, Nestlé Waters confirme sa "volonté stratégique de concentrer ses moyens sur ses marques phares nationales et internationales".


Chargement en cours...


Contact Lettre d'information