AccueilInfosDossiers

Atelier LA VILLE ET LE RHÔNE

Projets conçus par des étudiants de l’Université de Genève - Master (...)



Et au milieu coule un fleuve

Comment développer l’espace urbain genevois et en même temps revaloriser les berges du Rhône ? Edito, par Bernard Weissbrodt aqueduc.info ouvre ses pages à trois projets conçus par des étudiants de (...)
Lire la suite

Le Rhône peut-il offrir des opportunités nouvelles d’aménagement ?

Trois projets urbains pour réarticuler Genève et son fleuve - Introduction, par Géraldine Pflieger Depuis le XIXe siècle, le Rhône a assuré la prospérité industrielle et urbaine de la ville et du canton (...)
Lire la suite

Un espace culturel à la pointe de la Jonction

Revivifier la confluence du Rhône et de l’Arve : une manière de ne pas laisser la culture en périphérie. Depuis la fermeture de plusieurs squats et la destruction du site d’Artamis - une ancienne (...)
Lire la suite

Une cité étudiante à proximité du quartier du Lignon

Redorer l’image encore trop terne du Rhône et revaloriser ses rives industrielles La ville de Genève s’est développée grâce et autour de ce point central qu’est l’émissaire du Lac Léman et du Rhône. (...)
Lire la suite

Un nouveau quartier pour les familles dans le village de La Plaine

Ou comment tisser un lien avec le Rhône tout en cherchant à pallier le manque de logements Malgré sa présence très marquée dans le paysage genevois, le Rhône n’est que peu mis en valeur dans les (...)
Lire la suite

Mots-clés

Glossaire

  • Drainage

    En hydrologie, c’est l’écoulement naturel de l’eau vers un cours d’eau. Mais le mot s’applique le plus souvent à l’évacuation artificielle des eaux superficielles d’un terrain par le biais de fossés, de canaux ou de systèmes de pompage. Cela permet notamment d’assainir des zones marécageuses, d’assurer une humidité optimale des espaces agricoles ou de renforcer la stabilité des sols.

Mot d’eau

  • La vie, c’est une eau ...

    “La vie n’est pas ce que tu crois. C’est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains, vite. Retiens-la. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu’on grignote, assis au soleil. Ils te diront tout le contraire parce qu’ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas.” (Jean Anouilh, Antigone, 1944)


Contact Lettre d'information